Les 80 ans du Boxing club La Chaux-de-Fonds

«Zurück

30.09.2019 20:32 Uhr
Bertrand Duboux

Benoît Huber et un match Suisse-Allemagne au programme

Fort du succès populaire des meetings organisés ces dernières saisons, le Boxing club La Chaux-de-Fonds a décidé de franchir un palier, samedi 26 octobre à la halle Volta, pour marquer le 80ème anniversaire de sa fondation. A l’affiche, un match Suisse-Allemagne avec des amateurs en provenance des quatre coins du pays (Frekendorf, Genève, Delémont, Yverdon, Martigny, Berne, Lausanne et La Chaux-de-Fonds) mais aussi, pour la première fois depuis 1979, soit quarante ans, un combat professionnel avec le spectaculaire frappeur lourd-léger valaisan Benoît Huber (5succès, 1 défaite).

Multiple champion de Suisse, Benoît Huber avait fait en octobre 2016 (après six saisons d’interruption) son retour victorieux sur lering de la halle Volta. Par la suite, il avait ajouté deux autres titres nationaux à sa collection (2 titres juniors, 5 titres élite) avant de passer professionnel en avril 2018, à 31 ans. Une seconde carrière qui s’annonçait bien (5 succès d’affilée, dont 4 avant la limite) avant d’être arrêtée momentanément en décembre dernier à Martigny à cause d’une fracture à la main droite face à l’Italien Rondena.

Après dix mois sans compétition, Benoît Huber a repris l’entraînement en juillet dernier avec l’envie de rattraper le temps perdu. A défaut d’avoir pu disputer, comme prévu, son combat de rentrée le 5 octobre à Montreux (le meeting a été annulé), il le fera sous les yeux du public chaux-de-fonnier qui a déjà pu apprécier ses qualités. Son adversaire n’est pasencore connu.

Un beau programme pour cette soirée anniversaire qui doit rappeler les belles années d’antan, lorsque le club chaux-de-fonnier était l’un des plus actifs du pays. Créé en 1939, à la veille de la Deuxième Guerremondiale, il a fourni notamment plusieurs champions de Suisse grâce au poids lourd Walter Stettler (1941-42-44-45) et aux poids légers Roger Cuche (1952-53-54-57), Jean-Claude Chatelain (1959-60) et JP. Schwab (1975).  Ce sont ensuite les frères Mucaria, d’origine sicilienne, qui l’ont mis à l’honneur dans les années 1970.

On se pressait surtout pour voir à l’oeuvre l’élégantet spectaculaire Rosario, l’ainé, quatre fois champion de Suisse des coq et plume (1970-71-72-73) et autant de fois champion des étrangers, à une époque où le nombre de pratiquants permettait l’organisation annuelle de deux compétitions nationales ! Dès 1977, managé par Francis Heimo, le petit sicilien lançait sa carrière professionnelle sur des bases très prometteuses grâce à sa magnifique technique, son style agressif, sa frappe et ses esquives. Il alignait 7 victoires consécutives, dont 6 par ko ! avant d’être battu par le Camerounais Samuel Mecke le 3 mars 1979 (ko technique 4ème). Dès lors il renonçait à poursuivre l’aventure après 139 combats au total,devenant contre maître en génie civil, puis aussi directeur technique du BC La Chaux-de-Fonds.

Le cadet, Giuseppe, a été deux fois champion de Suisse junior (1970-71), champion de Suisse amateur des légers (1973) et champion de Suisse des étrangers (1974-75). Avec près de cent combats au compteur (67succès, 17 nuls, 6 défaites), il s’est lui aussi essayé au professionnalisme mais a renoncé après deux matches (1 succès, 1 défaite) en 1977. Par la suite, il a oeuvré pendant trente-trois ans comme directeur du Service de la voirie.

Depuis cette période, le BC La Chaux-de-Fonds a connu des hauts et des bas, une éclipse dûe à la difficulté du sport pugilistique suisse à renouveler sa relève. En 2016 un nouveau comité présidé par Manuel Calvo et réuni autour d’Umberto Manfredonia, à la fois entraîneur et animateur, a décidé de redonner vie au club neuchâtelois. Les frères Mucaria apportent leur soutien et leur expérience à la nouvelle équipe qui profite de l’occasion pour offrir une opportunité de combattre à ses licenciés.