Premier championnat de Suisse des lourds-légers à Fribourg

«Zurück

06.11.2019 18:50 Uhr
Bertrand Duboux

Un choc Benoît Huber – Seid Dzemaili

Il aura fallu attendre 77 ans pour assister à un nouveau championnat de Suisse de poids lourds entre deux boxeurs professionnels. L’événement aura lieu le 14 décembre prochain dans le cadre de la grande réunion internationale organisée à Forum Fribourg en collaboration avec le Boxing Club Villars-sur-Glâne. Trois combats amateurs et cinq combats professionnels sont prévus, dont le choc annoncé (10x3) entre le frappeur valaisan Benoît Huber (32 ans) et le Zurichois d’origine kosovare Seid Dzemaili (29 ans), invaincu en 8 combats.

Un événement pour le monde de la boxe helvétique qui attend toujours un successeur au solide Zurichois Walter von Büren 1), lequel a régné sur la catégorie de 1939 à 1942. Il s’agissait à l’époque des poids lourds car celle des lourds-légers n’existait pas encore. Elle a été créée sur le plan international au début des années 1980 afin de combler la trop grande différence existant entre les mi-lourds (limite à 79,378 kg) et les poids lourds à 100 kilos et plus. La première limite des lourds-légers (cruiserweight, en anglais) avait été établie à 86,133 kg mais elle est désormais fixée à 91,719 kg.

Sur le plan international, les principaux boxeurs qui ont marqué son histoire récente sont les Américains James Toney, Virgil Hill et surtout Evander Holyfield, les Britanniques Tony Bellew et David Haye, les Français Fabrice Tiozzo et Jean-Marc Mormeck ainsi que l’Ukrainien Oleksandr Usyk, désormais candidat au titre mondial des poids lourds.

Le choc Benoît Huber-Seiz Dzemaili sera incontestablement l’un des moments forts de la soirée qui verra également à l’oeuvre Andranik Hakobyan, le champion de Suisse des super-légers (14-1-2), les deux poids moyens invaincus Faton Vukshinaj (Bâle, 10-0-2) et Marzio Franscella (Ascona, 9-0-0) ainsi que la Fribourgeoise d’adoption Olivia Boudouma (9-1-0).

Champion de Suisse amateur à sept reprises (2 x junior, 5 x élite), Huber a été formé par Florindo Pascal au Club sédunois de boxe. Il avait interrompu sa carrière durant six saisons, entre 2011 et 2016, avant de revenir à la compétition avec l’entraîneur-manager Philippe Abate sous les couleurs du BC Octodure Martigny. Passé professionnel en avril 2018, il a aligné 5 succès consécutifs (dont 4 avant la limite) avant d’être stoppé par une fracture à la main droite face à l’Italien Rondena en décembre dernier, à Martigny. Malgré un déficit de condition physique, il a gagné son combat de rentrée le 26 octobre dernier à La Chaux-de-Fonds face au Serbe Mihailov qui lui a fourni une solide résistance.

Quant à Dzemaili (1m90), double champion de Suisse amateur (2009 et 2011), il est passé professionnel en 2016 et a gagné les huit combats disputés à ce jour. Fausse garde, il ne possède pas la force de frappe de Benoît Huber mais bénéficiera du soutien d’une forte présence kosovare autour du ring fribourgeois.

 

1) Walter von Büren a été champion de Suisse amateur des poids moyens en 1932, 1933, 1935 pour le compte du Club lausannois de boxe et en 1936 des mi-lourds pour le Box Club Zurich. Passé chez les professionnels, il a ensuite été champion de Suisse des mi-lourds de 1937 à 1940, puis des poids lourds de 1939 à 1942.