Le choc Franscella – Ajetovic

«Zurück

07.11.2019 20:06 Uhr
Bertrand Duboux

A défaut d’avoir pu disputer, comme prévu, face au double champion d’Italie Mirko Geografo le titre WBA international, Marzio Franscella (30 ans) sera opposé au solide Serbe Geard Ajetovic le 14 décembre prochain dans le cadre du grand meeting organisé au Forum Fribourg. Un choc à haut risque pour l’invaincu super-moyen tessinois (9-0-0) qui n’a pas gagné au change avec cet adversaire de substitution. Malgré ses 38 ans, Ajatovic s’annonce comme un adversaire redoutable et expérimenté, avec 55 combats au compteur (31 succès, 23 défaites, 1 nul). Le 26 décembre 2018, à Berne, il avait d’ailleurs opposé une solide résistance au Lausannois Yoann Kongolo qui s’était imposé difficilement aux points.

Il faut savoir gré à Marzio Franscella de mener sa carrière sans escamoter les difficultés. Vainqueur en juin dernier à Edmonton (Canada) du Mexicain Perez, il a fait la preuve qu’il savait souffrir sur un ring et acceptait les risques du métier, même loin de ses bases. Une attitude courageuse et respectable qu’il convient de saluer face à l’attitude de certains managers qui ont tendance à faire sauter les obstacles aux espoirs du ring dont ils gèrent les carrières.

Puissant et généreux sur le plan physique, Marzio Franscella est un battant au grand coeur qui travaille ses adversaires au corps et sur les flancs. Avec Ajetovic, rien ne sera facile car le Serbe a l’expérience pour lui, et surtout l’expérience des grands combats internationaux. Certes, il reste sur sept défaites d’affilée depuis 2017 mais il a détenu de nombreux titres après ses débuts en 2003 (WBO Europe 2012-2013, IBF international 2013) et a rencontré quelques uns des meilleurs mondiaux dont l’invaincu Australien Daniel Geale en 2008 à Sydney (il a été battu pour le titre mondial IBO des moyens après 18 combats et 1 seule défaite).

Incontestablement le combat Franscella-Ajetovic sera l’un des moments forts de la soirée au Forum, sous les caméras de La Télé VD/FR en direct depuis 20 heures. Un affrontement musclé entre deux combattants qui ont fait la preuve de leurs qualités de résistance. Si Ajetovic n’a plus rien a prouver, il n’en est pas de même pour Franscella face au public suisse qui ne l’a jamais vu à l’oeuvre hors de son Tessin natal. Un défi pour le super-moyen d’Ascona face à un adversaire aussi illustre. A ce niveau, une défaite n’aurait rien de deshonorant, ni de rédhibitoire mais en revanche un succès de Franscella pourrait lui donner de la crédibilité et lui valoir de gravir quelques échelons dans la hiérarchie de la catégorie. (limite 76,203 kg).