Les 50 ans du Boxing Club Martigny

«Zurück

15.11.2019 18:35 Uhr
Bertrand Duboux

Après un premier week-end éliminatoire dans l’Oberland bernois, les championnats de Suisse 2019 connaîtront leur apothéose les 23 et 24 novembre à la salle du Midi à l’occasion du jubilé du Boxing Club Martigny. Une belle occasion pour ses membres de marquer dignement cet anniversaire qui témoigne de la bonne santé du club valaisan, l’un des plus anciens du canton avec le Club sédunois de boxe et aussi l’un des plus actifs du pays.

Dans les années 1930, sans local attribué, les pionniers s’entraînaient à gauche et à droite, dans des conditions souvent précaires. Ce n’est qu’en 1969 que le BC Martigny s’est fixé à la salle du Bourg et a pu développer son activité autour du président Hermann Perroud et de l’entraîneur Jérôme Rouiller, retiré du ring après avoir disputé quelques combats. Au fil des années, plusieurs présidents vont se succéder à la tête du club valaisan, dont Jacques Uberti (1972) qui laissera la place à Pierre Josquin, puis Philippe Moret (qui se tuera en voiture lors d’une étape du Rallye du Valais), Marcel Huguenin et enfin Domenico Savoye dans les années 2000 et toujours en activité aujourd’hui. Domenico Savoye est également très impliqué en tant que manager, entraîneur et surtout vice-président de Swiss Boxing, membre du Conseil et de la commission de boxe professionnelle.

Depuis sa création, le BC Martigny a fourni plusieurs champions de Suisse juniors et amateurs, dont le spectaculaire mi-lourd Xavier Berrut en 1990 qui disparaîtra tragiquement quelques mois plus tard. Il a connu et traversé les « belles » années de la boxe valaisanne avec son voisin, le Club sédunois particulièrement à l’honneur, lui, entre 1975 et 1982 avec les Jacquier (champion de Suisse 1975 super-welter), Emery (1975 super-léger), Mabillard (1976-77 super-léger) et Serge Roetheli (1975 plume, 1976-77-80-82 léger) mais aussi avec plusieurs professionnels, le super-welter Reynald Iten (3 combats, 3 défaites entre 1976 et 79), et futur successeur de Rouiller comme entraîneur du BC Martigny à la fin de sa carrière, ainsi que le welter Jean-Claude Mabillard (6-2-1 entre 1977 et 1979), puis le lourd Renato Pascale (8-6-0 entre 1993 et 1997).

Durant ces années, le BC Martigny s’est signalé par de nombreuses organisations. Une ou deux fois par an, il a accueilli les meilleurs professionnels du pays, Michel Giroud, (entre 1981 et 9184),  Enrico Scacchia et Mauro Martelli qui, en décembre 1987, au CERM, a défendu victorieusement son titre de champion d’Europe des poids welters face au Français Jean-Marie Touati. Mais aussi les Montero, Bonzon, Zavattini, Chiarelli, Pascale, Fenu, Berisha, Bossel, Silva, Solange Bocquet, Calvete et Benoît Huber à l’occasion de ses débuts pros, au printemps 2018.

Grâce au dynamisme de ses membres, le BC Martigny a aussi accueilli à plusieurs reprises les championnats romands et les championnats de Suisse juniors et amateurs et mis sur pied d’importantes réunions internationales. Il a aussi organisé le championnat de Suisse * du professionnel valaisan Benjamin Pitteloud (poids coq), sacré en juin 2010 au détriment du Fribourgeois Bertrand Bossel à la salle du Bourg (ko technique 8ème).

En fait le premier boxeur valaisan sacré champion de Suisse chez les professionnels est le welter Jean Chiarelli, originaire de Charrat mais licencié au Club pugilistique de Carouge, qui a battu de justesse le Genevois John Kichenin aux points (2-1) en 10 rounds le 29 octobre 1993 à Genève.