Les combats des éliminatoires du Championnat suisse Elite de Thun

«Zurück

18.11.2019 10:56 Uhr
Jack Schmidli

Hier, à Thun, ambiance excellente, de très bons combats et, comme d'habitude, un événement très bien organisé par l'équipe de boxe Thun-Oberland - tels sont les mots clés des combats des éliminatoires des Championnats Elite Suisse 2019. En 22 duels (l'année dernière 25), 38 hommes et 6 femmes se sont battus pour la qualification pour les matches de demi-finale qui auront lieu samedi prochain à Martigny. Nahom Anday (Rois de boxe Berne), Jason Kuogo (BC Frauenfeld) et Attila Varga (NAB Frenkendorf) ont été très convaincants.  

Les championnats ont enregistré 50 hommes et pas moins de 22 femmes. De nombreux boxeurs ne participeront à la compétition que samedi prochain à Martigny.

Les combats en style télégraphique

Frank Naef (Lausanne Boxing Institute) a remporté le premier combat de l'après-midi contre Muhammed Temizer du BC Rheintal Au avec 4 : 1 de suffrages exprimés par les juges. Naef a également remporté le deuxième combat des poids mi-moyens contre Hysen Pérzhaku (BC Winterthur) aux points et sera en demi-finale samedi prochain. Nahom Andasy (Boxing Kings) est une promesse d'avenir. Dans la catégorie des poids Bantam, il n’a laissé aucune chance à son adversaire Sem Redai, également originaire d’Erythrée, et l’a battu par arrêt de l’arbitre (RSC) à la deuxième reprise. Remarquablement, ce combat était le seul duel de la journée à être arrêté prématurément. Collins "The African Lion" Ojal, l'énorme poids super-lourd du club de boxe Glattbrugg, veut défendre son titre de champion remporté l'année précédente lors de ces championnats. Il a vaincu Stefan Rumpold, ex-champion suisse des poids lourds, dans une lutte un peu "noueuse" à peine 3 ; 2. Collins sera sur le ring le 30 novembre à Bâle pour la première fois en tant que professionnel. Le leader du "Trophée Robert Nicolet", Jason Kuogo, n'a pas déçu et a battu à l'unanimité le très expérimenté zurichois Léopold Schwarzwald aux points. Jason est sans conteste un talent. Christopher Mouafo (BC Bienne) a également fait forte impression. Il a vaincu Adrian Garcia (Arnold BoxFit) avec 5 : 0. Comme Jason, Christopher participera aux demi-finales, catégorie Welter, samedi prochain. 

Alors que le BC Martigny organisera les matchs de demi-finale et de finale, le succès de Rameez Rahimi (victoire de 3: 2 contre Brian Carodevilla de BC Winterthur) est particulièrement gratifiant pour le club. Cependant, il attend une tâche herculéenne contre Christopher Mouafo. La baloise Nadia Barriga (Boxe Team Basel) rapide poids plume était confrontée à Natacha Baud-Grasset (BC Nyon). La championne suisse 2015 et 2017 l’a remporté à l'unanimité aux points. En poids léger, Pranvera Chappaz du BC Martigny (comme Rameez Rahimi) est en demi-finale. Elle a remporté une victoire surprenante contre la championne suisse 2015, Sara-Joy Rae (BT Bâle), avec un score de 3 : 2 extrêmement serré aux points. Un autre succès pour l'équipe de boxe de Bâle dans le poids welter léger. Tina Asmussen a clairement gagné aux points contre Ana Marija Milisic (BC Circle 9). De nombreux divertissements étaient proposés au public. Ilyas Ivgen (BR Baden), qui est monté dans le ring pour la 50e fois et Stefan Waldner (Boxing-Kings). En quart de finale, Max Schwendimann, de BC Basel, entraîné par Angelo Gallina, a remporté la victoire contre Slavko Krzaric (Scorpion Gym Schaffhausen) aux points.

Après la deuxième pause, le troisième combat entre les poids Welter était le clou de la boxe de l’après-midi. Avec une performance supérieure le boxeur de Kriens Attila Varga (NAB Frenkendorf) a battu à l'unanimité son également expérimenté adversaire Yves Tazi de Genève, aux points. Ce qu’Attila proposât sur le ring était le divertissement à son meilleur : coups rapides, attaques d'assaut, jambes agiles, figures et feintes, ainsi que des travaux de défense convaincants faisaient partie de son répertoire. Dans le quatrième combat jusqu'à 69 kg, Francesco Licchetta du BC Rheintal Au a proposé une bonne performance. Après le premier tour de Jones Anday (Boxing Kings) au combat houleux et peu orthodoxe, le vent a tourné à partir du deuxième tour et Licchetta, qui comprend son talent de boxeur, a remporté les deuxième et troisième tours de belle manière. Une performance médiocre - également du point de vue du directeur sportif Matthias Luchsinger - a été proposée par le champion suisse des poids moyens de 2017, Angel "Floyd" Roque. Contre Alex Sträuli (BC Glattbrugg) Il n'a pas réussi à montrer le mieux de ses capacités. Néanmoins, Angel a remporté l’unanimité avec 5 : 0 voix de juges. Henry Saliku-Biembe (NAB), 38 ans, a probablement connu des jours meilleurs. Mais face à Banjamin Claude (BC Versoix), champion suisse de 2016, cela suffisait pour s’assurer la victoire. Avec Roque et Mika Reichen (le bâlois a remporté le match contre Fuat Zenuni, BS Gebenstorf, il a fait l'unanimité aux points), il se trouveront en demi-finale samedi prochain.

Dans les poids lourds légers jusqu’à 81 kilogrammes ont remporté leur combat Mathieu Heizmann (United Boxing) et Antoine Fèvre (BC Genevois) contre Levin Türküm (BC Kreis 9) et Mahmut Yilmaz (KSSB Boxing) et seront samedi prochain à Martigny également dans les demi-finales. Jonas Kaspar Marti (BA Berne) a effectué un retour remarquable, après une absence du ring de 4 ans et son retour au mois de juin dernier, contre Felix Montano (BC Locarno). Tous les juges ont voté pour Marti.

Le champion en titre Jordan Biloa (Scoripion Gym) et Mark Tinay du club de boxe Berne, Le poids lourds, jusqu’à 91 kilogrammes, se sont également battus. Bien que Tinaj ait tout donné, il a dû laisser la victoire à Biloa. Le jeune Bernois Fabio Buffolino, champion Suisse alémanique/Tessin et champion suisse junior en 2019, se battra également pour le titre des poids lourds samedi prochain. La demi-finale est sans performance de boxeur - son adversaire a donné Forfait (WO).

Demi-finales

Traduction: Franca Roncoroni