Championnats suisses Elite 2019.

«Zurück

25.11.2019 13:23 Uhr
Jack Schmidli

Les Championnats Suisse Elite 2019 sont déjà de l'histoire. A Martigny, 14 combats étaient sur la table aujourd'hui dimanche, dont deux combats pas pour le titre, car pour l'attribution du titre de champion, au moins trois boxeurs doivent se rendre au départ. Nous avons de belles surprises lors des demi-finales et dans les combats des finales d'aujourd'hui. Le Club champion par équipe était le NAB Frenkendorf. Les candidats de Bâle ont remporté le trophée du Club championnat à la place du Box Club Glattbrugg, qui avait été honoré l'année dernière.

Hier samedi après les demi-finales, Martigny était en finale. Tous les favoris ont pu s'affirmer avec plus ou moins de confiance. Les combats d’Angelo Pena (il a clairement battu le héros local expérimenté Julien Baillifard aux points), de Jason Kuogo (il n’a laissé aucune chance au vétéran Frank Naef de Lausanne), à ​​Attila Varga (dans un combat relativement élevé, il a vaincu le puissant boxeur du Rheintal Francesco Licchetta), Fabio Buffolino (le seul champion âgé de 18 ans battu, Jordan Biloa, de Schaffhausen, mais n'a malheureusement pas pu disputer, pour des problèmes de santé, le combat du lendemain, ce qui est la raison pour laquelle Biloa a été admis en finale), ainsi que Collins "The African Lion" Ojal, qui a prouvé contre Hansen Ewene de Winterthur qu'il avait beaucoup de vigueur dans ses poings faisant arrêter le combat par l'arbitre au second tour (RSC). "The African Lion" jouera son premier combat professionnel contre le Serbe Aleksandar Radivojevic à Bâle samedi prochain.

Les combats des finales en style télégraphique

Ana Cardoso (BC Bern) a vaincu Romiel Sommer (BS Gebenstorf) en confiance avec un score de 5: 0. Cependant, le titre n'a pas pu être attribué en raison du règlement susmentionné (deux boxeurs seulement étaient au départ).

La boxe confiante et visiblement perspicace de Nadia Barriga (Box Team Basel), qui s’était imposée il y a une semaine à Thoune contre la forte Natacha Baud-Grasset, confrontée à Eliana Pileggi, la championne de l’EM et de la Coupe du Monde, a obtenu, selon les observateurs, une victoire plus ou moins controversée (3 : 2). Quoi qu’il en soit, il est incontestable que la petite Eliana peut mieux développer son potentiel dans la catégorie de poids traditionnelle, les poids Bantam (51 kg).

Sem "Sämi" Redai du BC Winterthur a été surprenant. Après sa première défaite par RSC à Thoune contre Nahom Anday (Boxing Kings), il a vaincu le même adversaire dimanche à l’unanimité aux points. Ce deuxième combat a eu lieu parce que seulement trois boxeurs étaient au départ en poids coq.

L'un des faits saillants a été la bataille entre le talentueux boxeur des Boxing-King Angelo Pena et le membre de l'équipe SwissBoxing, Tiago Pugno (NAB). Les deux boxeurs se sont battus avec acharnement pour la victoire. Bien que Tiago ait aussi su convaincre par de bonnes actions, à la fin du combat, Angelo a remporté le match à l’unanimité avec 5: 0. 

Le BC Martigny, qui a organisé les championnats d’élite de manière très professionnelle et à la plus grande satisfaction du président de SwissBoxing, Andreas Anderegg, a remporté une médaille d’or avec sa boxeuses, Pranvera Chappaz, de BC Martigny, en poids légers face à Laurène Rochat (FD Boxing).

Tina Asmussen (BT Bâle) s'est qualifiée pour la finale aujourd'hui avec sa victoire à Thoune contre Ana Milisic (BS Freis 9). Comme son adversaire devait déclarer le forfait pour cause de maladie, Tina obtient le titre de championne dans la catégorie des poids mi-moyens sans se battre.

Sandra Brügger, qui a fait la mesure de tout ce qui se passe en Suisse ces dernières années, a déjà remporté son 10e titre de championne suisse avec sa victoire en poids welter contre la bernoise stratégiquement dominante, Marina Binggeli.

Sans le titre également, c'était le combat opposant les Lucernoises Anna Jenni et Stefania Rohrer (NAB), que Stefania a remporté avec un vote de 4: 1.

On pourrait s’interroger sur le match de poids moyen entre Angel "Floyd" Roque (BC Zurich) et Herry Saliku-Biembe (NAB). Après deux combats perdus contre Roque, dimanche après-midi Saliku voulait enfin remporter sa première victoire contre le boxeur des cadres de la République dominicaine. En conséquence, il s'est attaqué au combat avec beaucoup de concentration. Mais contre le ce talentueux athlète, Roque n’était pas à la hauteur aujourd’hui. Avec des jeux de jambes rapides, Angel a échappé aux attaques de l'Africain et a remporté le troisième duel avec un verdict de points clair.

Sans trop d'effort, le boxeur de Locarno Georgi Svechev a remporté le titre de champion des poids lourds légers face à Antoine Fèvre (BC Genevois). Les juges l'ont reconnu gagnant avec le score de 5 : 0. 

La victoire du poids lourd Jonas Marti (Académie de boxe de Berne) contre le champion de l'année précédente, Jordan Biloa (Scorpion Gym Schaffhausen) était quelque peu surprenante. Après quatre années d'abstinence sur le ring en juin dernier à Wil, Wili a célébré un retour réussi. Le fait que seulement cinq mois plus tard, il remplace à son tour le champion suisse 2018 n'aurait guère donné une chance au Bernois.

Dans le dernier combat de l'après-midi, le duel des poids lourds entre Collins "Le lion d'Afrique" Ojal (BC Glattbrugg) et Marc Delley (United Boxing) a rapidement révélé qui remporterait le prestigieux titre de champion suisse. Après deux KO au premier tour, l’arbitre Pierre-Alain Schneeberger a arrêté le combat et a sorti Delley, épuisée, du combat.

Les photos suivront ce soir

Résultats