Mischa Nigg sauve le meeting de Worb

«Zurück

13.10.2013 15:05 Uhr

Ueli E. Adam

La boxe est un sport difficile. Parfois, non seulement pour les boxeurs dans le ring mais aussi pour les organisateurs. En prévision de la traditionnelle réunion des Boxing Kings à Worb, les organisateurs, sous la direction d’Urs Maring et Fabian Guggenheim, avaient tout mis en œuvre pour offrir un grand spectacle à leur public.



L’affiche était belle : le trio composé par Aniya Seki, Alain Chervet et Mischa Nigg – les actuels espoirs de la boxe professionnelle suisse – devait faire sensation et assurer également la meilleure publicité pour le point culminant de la saison à Berne, le traditionnel meeting du 26 décembre, le lendemain du jour de Noël. Malheureusement, cela ne s’est pas passé ainsi : pour différentes raisons, Seki et Chervet ont déclaré forfait. Alain Chervet en raison de la grippe et un refus de combattre pour Aniya Seki, ce qui a provoqué une grande consternation (voir l’entretien avec Aniya Seki sur SwissBoxing). Cependant, en fin de compte, le vieil adage a été confirmé : la qualité l’emporte. Bien que les combats amateurs, pour la plupart des débutants, aient été de qualité modeste et que deux des principaux protagonistes n’aient pas boxé, grâce au fait qu’à Worb les King ont toujours proposé de solides meeting de boxe, le public ne s’est pas défilé. C’est ainsi qu’ils ont pu admirer le combat de Mischa Nigg qui a sauvé la soirée avec une magnifique et spectaculaire victoire par KO.

Les combats des professionnels:

Melanie Zwecker (Allemagne, 56,5 kg, 3-0-0) vs. Zsofia Bedo (Hongrie, 58,1 kg, 10-28-1)

L’allemande qui s’est engagée à la dernière minute en tant que remplaçante, invaincue lors de ses trois premiers combats professionnels, a rencontré une hongroise très expérimentée mais a cependant offert une assez bonne résistance pendant les 6 rounds. Cette jeune encore nouvelle dans le secteur professionnel, propose encore un style de combat assez transparent mais qui laisse beaucoup de place pour des améliorations. Elle est allée chercher la victoire avec des coups rapides, qui peuvent porter des points dans le secteur amateur, mais dans le secteur professionnel la précision des coups doit être améliorée. Bedo, qui avait déjà perdu contre Seki en 2010, a très bien combattu mais a tout de même subi une claire défaite.  Voici les résultats des Juges :

Armin Bracher 59:56; Roger Haug 59:55; Marcel Werder 58:56
 

Mischa Nigg (Suisse, 75,0 kg, 2-1-0) vs. Mihaly Voros (Hongrie, 76,3 kg, 4-13-2)

Lors de ses trois premiers combats professionnels, l’étoile montant de Thun n’a pas été épargné lors du choix de ses adversaires. Il est donc amplement mérité de le considérer comme un espoir très attractif. Pour son quatrième combat professionnel, il était confronté à un boxeur au palmarès modeste, et qui n’a pas montré de grandes choses. Nigg, comme toujours au top de sa préparation, n’a rien laissé au hasard. Après une brève évaluation de l’ennemi, a sorti le grand jeu en maintenant le hongrois sous sa coupe. Même si un boxeur tel que Voros ne doit jamais être sous-estimé, la suite des événements a tout de suite été très claire. Avant la fin du combat, avec une impressionnante série de coups, Nigg a envoyé  le hongrois au tapis par un KO spectaculaire.

Les combats des amateurs

Un bon départ a été assuré par neuf combats amateurs, bien que les capacités de certains de ces athlètes, filles et garçons, aient certainement un important potentiel d’amélioration. A Worb, ils ont pu acquérir une précieuse expérience, et grâce à la qualité des combats proposés, le public est resté attentif jusqu’à la fin.

Le lausannois de 16 ans Raphael Arguello, à son premier combat,  est un gaucher, chose importante à garder à l’esprit. Il a dominé son adversaire Sava Kostic (SR St. Gallen) avec une classe remarquable.

Lazar Kostic (SR St. Gallen) a sauvé l’honneur de la famille contre un fort Robert Arpaz (BC Sissach). Il s’impose dans ce deuxième combat de revanche avec le score de 3:0.

Pour son premier combat, Fabian Zellweger (BG Bern), a été très convaincant. Il a battu Valentino Herrera (SR St. Gallen) avec le résultat de 3 :0 en faisant ainsi une belle démonstration de la qualité de l’entraînement des frères Durante.

Ce qui n’aurait pas dû avoir lieu, a été le combat entre Michael Kurmann (BG Bern) contre un boxeur totalement  inexpérimenté venu de Lausanne. Kurmann a couvert le débutant Yvan Bauer de coups très durs et le duo d’entraîneurs lausannois a laissé démolir leur protégé sans se soucier de lancer la serviette.

Que les femmes soient inférieures aux hommes en termes de combattivité n’a en aucune manière été prouvé par le combat entre Sonia Uhlmann (Boxing Kings) et Barbara Wilhelmi (BC Basel). Dans le ring, elles se sont livrées à une véritable bataille, remportée finalement par la bernoise avec le score de 3 :0.

Egalement  promettante victoire de Zora Schaffer (BTO Thun) contre Dijana Bogdanovic. La boxeuse de Thun a battu la non moins forte baloise avec le score de 3 :0.

La rencontre livrée par Elbasan Kqiku (BTO Thun) a mis une fin spectaculaire aux combats amateurs. Bien qu’il soit prudent au début de chaque combat, le protégé de Christina Nigg n’a pas mis longtemps pour envoyer Blerim Tairi (AB Les Acacias) au tapis avec un TKO. 


Traduction effectuée par Franca Roncoroni