Championnats suisses à Zurich

«Zurück

02.12.2013 19:33 Uhr

Rapport de Gregor Stadelmann (Texte) et Jack Schmidli (Photos)

02.12.2013 – La finale des Championnats suisses nous a proposé des combats passionnants lors desquels les favoris on majoritairement eu le meilleur. Plusieurs boxeurs de catégories différentes étaient représentés ce qui laisse présager  une magnifique palette d’athlètes pour l’avenir. Malheureusement pour Zora Schaffner, Nadia Barriga et Kqiku Elbasan n’ont pas obtenu de titres par manque d’adversaire dans leur catégorie de poids et ils n’ont donc pas pu disputer ce Championnat.

Débout: Andreas Anderegg, Dat Tai Pham, Anaîs Kistler, Eva Abate, Egzon Maliqaj, Zino Meuli, Sherif Osmani, Elbasan Kqiku, Sandra Brügger, Nadia Barriga, Aldo Homberger. A terre: Zora Schaffer, Ukë "Wolf" Smajli, Davide Faraci und Bernardino de Brito 


E48W Serpil Yaygir BA Bern vs. Zora Schaffner BTO Thun

Dès la première seconde de combat, la thunnoise a mis Yaygir sous pression. Bien en garde, elle a avancé tout au long du combat en frappant sans cesse. Ce n’est seulement au milieu du deuxième round que, lorsque elle a un relâché le contrôle que Yaygir a pu venir dans le combat. Mais la boxeuse de Thun a dominé le combat et gagné de façon convaincante aux points.


 

E56M Dat Tai Pham BC Nyon vs. Valentino Herrera SR St. Gallen

Herrera (à fauche) a montré une bonne combattivité. Il a continué de marcher sur Pham lequel a ensuite été en mesure de régulièrement placer ses jabs par le bas avec des actions bien définies pour ensuite esquiver soit a gauche ou à droite. Plus le combat avançait et plus on pouvais voir que le boxeur de Nyon plus expérimenté été en mesure de mieux anticiper les actions de son adversaire et de placer plus de coups. A la fin des trois rounds c’est à l’unanimité des juges que Dat Tai Pham du Box Club de Nyon a été déclaré gagnant.
 

E54W Andrea Bunge BC Rheintal vs. Nadia Barriga BR Basel

Pour Nadia Barriga de Bâle un seul objectif : frapper et encore frapper avec son coup gauche la boxeuse du BC Rheintal. C’était  la consigne suivie sans aucun problème et a plusieurs reprises couverte avec son direct droit.  Les deux boxeuses ont montré un bon esprit de combat mais cherchait encore la bagarre. Décision finale, Barriga a remporté le combat à l’unanimité des juges.

E60M Bernardino de Brito Mascarenhas NAB Montreux vs. Matteo Celeschi BC Châtel St-Denis

Déjà après la première action il a été clair que les puissants coups de De Brito (à gauche) mettraient en difficulté le boxeur ce Châtel-St-Denis. Mais Celeschi a boxé finement et touché à plusieurs reprises, perturbant souvent De Brito. Le boxeur de Montreux restait donc toujours a mi-distance évitant ainsi des coups durs à la tête ou au corps. Malheureusement, le travail de De Brito n’était pas toujours propre et il a donc reçu deux avertissements. Cependant, par sa domination des trois reprises, les juges ont donné la victoire à De Brito à l’unanimité le déclarant ainsi Champion suisse.


E57W Eva Abate BC D´Octodure vs. Tina Assmussen BR Basel

Les styles de ces deux boxeuses ne s’accordaient pas. Les deux ont essayé de frapper par l’extérieur pour obtenir des résultats. Ainsi elles frappaient souvent avec l’intérieur du gant ce que l’arbitre n’a pas permis. Eva Abate a en moyenne fait plus d’action tandis qu’Assmussen a souvent touché son adversaire avec un seul coup en revenant ensuite en garde contre son adversaire. A la fin du combat, les juges étaient divisés et le résultat aurait du être match nul. Cependant, le règlement ne le permettant pas, ils ont du choisir entre le coin rouge et le coin bleu. Eva Abate a donc remporté ce duel serré par un seul vote de différence.



E64M Zino Meuli SR St. Gallen vs. Massimo Venezia BC Riazzino

Meuli était le grand favori dans cette catégorie de poids et il a rapidement été clair qu’il allait gagner ce combat en confiance. Bien que Venise ait surpris par la vitalité de ses attaques, ces actions étaient rares et sont restée sans résultat. Zino a bien travaillé, constant et précis il a obtenu de beaux résultats. Après trois reprises Meuli a mérité d’obtenir son cinquième titre.



E64W Sandra Brügger BR Basel vs. Caroline Dousse BC Bulle

Il n’est pas facile de boxer contre Dousse. Elle exerce sur son adversaire une pression constante et applique des combinaisons peu orthodoxes. Dès la première reprise, Brügger a connu des beaucoup de difficultés pour boxer contre l’athlète de Bulle, auxquelles elle ne s’attendait pas. Plusieurs fois elle s’est laissé pousser dans les cordes. Il a fallu attendre la deuxième reprise pour qu’elle puisse mieux gérer ses attaques et réussir ses actions de manière plus précise et ensuite se mettre en garde. Cela s’est confirmé au cours du combat. Ainsi Brügger du BR Basel obtient une autre ceinture pour sa collection déjà considérable.



E69M Egzon Maliqaj BS Gebenstorf vs. Vahram Khudeda BA Bern

Ce combat était la cinquième rencontre entre les deux boxeurs. Les deux boxeurs ont commencé lentement et contrôlé le combat. Au début du combat ce sont le nombre d’actions qui ont valu à Maliqaj de gagner le premier round. Dès la deuxième reprise, Khudeda (à droite) est mieux venu dans le combat mais le gebenstorfer l’a contré. A la troisième reprise, peu de coups ont été échangés. Les deux boxeurs étaient parfaitement égaux. Mais dans les dernières secondes de la troisième reprise Maliqaj a pris un avertissement. Par conséquent, le soulagement dans le coin rouge était grand à la proclamation du verdict qui a déclaré Maliqaj en tant que nouveau Champion suisse.

E69W Anais Kistler CB Lausanne vs. Sonja Uhlmann BK Bern

C’était le meilleur combat féminin de la journée. Anais Kistler à gauche) était considérer comme la grande favorite de ce combat, mais avec Uhlmann la boxeuse des Kings a rencontré une athlète qui est promise à un bel avenir. Les deux boxeuses ont cherché la bagarre mais ont montré un bon niveau technique et maintenu un rythme élevé. Cela tout au long des trois reprises. Cependant, Kistler a pris de l’avance car elle est techniquement plus avancée qu’Uhlmann.  Kistler remporte ainsi le titre dans une deuxième classe de poids.



E75M Davide Faraci BR Baden vs. Amir Orfia CB Lausanne

Le combat a débuté sur un rythme rapide. Mais souvent l’arbitre a du intervenir pour freiner les deux boxeurs. Ces derniers on profité de toutes les ficelles du métier pour contrer les actions de l’adversaire. Bien que Faraci (à gauche) et Orfia se soient contenus, cela a été un combat d’un très haut niveau. Les deux boxeurs ont été très techniques et en bonne forme. C’est surtout dans le deuxième round que ces deux boxeurs ont proposé au public des échanges très intéressants. Au troisième round Orfia a été moins actif que dans les deux précédents et Faraci en a profité pour immédiatement placer plusieurs bons coups. Les points du verdict on t donné le boxeur de Baden gagnant à la majorité lui permettant ainsi de remporter son septième titre de Champion suisse.

E81M Smajli Uke BC Sportring Zürich vs. Lazar Kostic SR St. Gallen

De nombreux fans étaient présents pour soutenir Uke Smajli le boxeur de Zurich (à gauche). Ce dernier était donc très motivé pour ce combat contre Lazar.  Habilement il a laissé venir le boxeur de St-Gall pour ensuite placer ses coups. Mais Kostic n’a jamais lâché et est toujours revenu à l’attaque. Mais Smajli a su mettre son expérience en valeur et dès la deuxième reprise il a augmenté la pression. Kostic s’est donc souvent trouvé dans des situations trop difficiles pour lui. Le zuriquois s’est laissé emporter et a commencé à provoquer son adversaire. Cela n’aurait pas été nécessaire. Contre un battant Kostic, qui n’a jamais abandonné, Smajli obtient son deuxième titre de Champion suisse.

E91M Sherif Osmani BA Bern vs. Kai-David Pam BC Nyon

Le style peu orthodoxe d’Osmani (à gauche) a rendu la vie difficile à Pam. Bien qu’il ait toujours préparé avec soin ses actions, ses coups très durs n’arrivaient pas toujours au but. A plusieurs reprises, le bernois esquivait les attaques de Pam pour ensuite places ses coups très durs. Tous au long du combat ce schéma a été clair. Surtout dans les dernières secondes de la deuxième reprise nous avons pu constater que Pam a un menton exceptionnel car il a encaissé un coup direct. A la fin du combat, le vainqueur et nouveau Champion suisse est Serif Osmani.


E91+M Elbasan Kqiku BTO Thun vs. Nawshirwan Barzinje BC Zürich

Il s’agissait de la troisième rencontre entre Kqiku (à droite) et Barzinje. Chaque boxeur a gagné un combat et le troisième un match nul. Elbasan a frappé à plusieurs reprises très fortement, tandis que Barzinje semblait avoir misé sur plus de frappes. Pour les juges ce combat a été très difficile à juger car ces deux boxeurs se sont très souvent accrochés. Tous les deux ont essayé de dominer le combat et donc toujours avancé. Après trois reprises, les juges ont décidé à la majorité de déclarer gagnant Kqiku du BTO Thun.

A été nomme "Le meilleur technicien":
Dat Tai Pham (avec A. Anderegg)

Axel Dröger, Président des organisateurs du BC Zürich avec la Championne suisse Sandra Brügger

Les perspectives futures sont encourageantes. Dans plusieurs catégories de poids, on trouve de très forts jeunes boxeurs et boxeuses que l’on reverra certainement tout au long des prochaines futures grandes étapes de développement. Tout cela sera aussi profitable aux favoris actuels. Il suffit par exemple de prendre la catégorie des poids moyens, et d’organiser un camp d’entraînement de haute qualité avec Faraci, Pepshi, Roque et Orfia.

Les filles du BR Basel qui ont remporté de championnat par équipe. Il convient de noter qu’il n’y a pas d’athlètes masculins

Il aurait aimé rencontrer l’un des frères Klitschko sur le ring: le courageux Ivo "The Warrior" Andelic (sur la photo avec l’ex-entraîneur national Res Schenk)

Il est dans la nature de la boxe amateurs que les athlètes, après un certains temps, optent pour la boxe professionnelle. Par conséquent, la promotion de l’équipe B à l’équipe C est importante. C’est pourquoi les clubs et les formateurs, comme dans sports, ont un rôle important. Avec de telles approches, nous aurons donc encore la chance de voir des championnats intéressants.

Egzon Maliqaj avec son père, très fière (à droite) et le duo d’entraîneurs Albert Brönnimann (gauche) et Pascal "Chagaev" Stalder

Guido Carrera, Membre de la Commission de boxe pro (gauche) avec le Sport-Manager Federico Beresini et le Président de SwissBoxing  Andreas Anderegg