Nicole Boss a défendu avec succès son titre EBU

«Zurück

22.12.2014 10:07 Uhr

Ambiance de stade à la Sternensaal à Bümplitz

21.12.2014 – Samedi à la Sternensaal, la boxeuse Nicole Boss a montré une boxe de haute qualité et défendu son titre EBU pour la deuxième fois.

Gregor Stadelmann

Un public fantastique présent à la Sternensaal a exalté l’événement. Nicole Boss, sous la direction de Vito Rana, chef entraîneur, et du Président Sascha Müller a beaucoup mûri et est actuellement une valeur sûre du monde de la boxe féminine en Suisse. En outre, la bernoise dispose d’attributs qui sont en mesure de convaincre les professionnels des médias de notre pays. Les publications sur „Aeschbacher“ et le reportage du „Blick“ auront un très grand impact positif sur la scène de la boxe suisse.

Pure dramaturgie à la "Sternensaal". Nicole Boss (l.) reste Championne d‘Europe (Photo "Berner-Zeitung)

EBU femmes - Titre des poids légers: Nicole Boss Suisse vs. Myriam Dellal France

Les boxeurs français toujours bien formés sont toujours des écueils pour les boxeurs suisses. En outre Dellal a remporté son dernier combat contre Loli Munoz, boxeuse de renommée internationale. La française a ouvert la première reprise avec une attaque directe au corps. Cela a été suivi par des coups faxés et des jeux psychologiques qui auraient pu irriter une boxeuse novice. La bernoise était un peu surprise mais ne s’est pas laissé décourager et pris le premier round. Dès la deuxième reprise la française s’est allumée et attaqué avec véhémence. En sautillant souvent vers la gauche et en finissant avec un uppercut écrasant. La troisième reprise a été pur Nicole Boss car la française n’a pas été en mesure de lui tenir tête.  Au quatrième round Dellal a pressé l’accélérateur et a de nouveau essayé de prendre le dessus. Les sixièmes et septièmes rounds ont été en faveur de Boss. Elle boxe de manière efficace et revient toujours en garde en visant les lacunes dans la garde de la française, laquelle est tout de même restée débout après les attaques. Dans la huitième reprise, Boss est resté trop passive. Plus le round avançait, plus la française s’améliorait. Vers la fin, Boss était en difficulté et Dellal en a profité pour placer plusieurs coups durs. Cela a été encore plus surprenant du fait qu’à la neuvième reprise Boss est revenue et dominé Dellal avec des droits biens placés. A la dixième reprise la française était confiante dans sa victoire et n’a rien fit durant tout le round.

Nicole Boss a montré un excellent esprit de combat et une incroyable volonté. Aussitôt la française calmée, la bernoise s’est d’une manière ou d’une autre adjugés les rounds. Il faut aussi tenir compte que Boss était la Championne en titre et ne devait donc pas prendre trop de risques.

A la fin les Juges ont déclaré Boss gagnante avec les scores suivants : 97:93, 96:95 et 96:94. L’ambiance dans la Sternensaal était au paroxysme avec 400 spectateurs totalement déchainés. Ils ont très bruyamment et fort acclamé l’héroïne locale presque jusqu’à en perdre la voix !

 

69 KG Mike Bingelli BA Bern vs.William Codirolle RS Vernier

Mike Bingelli est exceptionnel. Dès son apparition dans le ring il a suscité l’enthousiasme du public. Contre le romand, Bingelli a une fois de plus montré son excellent jeux de jambes. Il a boxé Codirolle avec son Touche et bouge. Cependant, il a montré des approches qui lui ont volé la victoire. Lorsqu’ils sont coincés dans un coin, la plupart des boxeurs se protègent avec une double couverture. En certaines situations, même le grand Muhammed Ali s’est cassé les mains. Bingelli a cependant renoncé et c’est ainsi que dans ces situations Codirolle a été en mesure de porter des coups durs. Juste avant la venue du premier coup de gong pour la pause Codirolle a durement frappé Bingelli. A la deuxième reprise, pour se venger,  le bernois a montré toute sa stratégie de combat. Le pointage du combat était maintenant en faveur de Codirolle et Bingelli a même été compté une fois. Cependant, à la troisième reprise Mike Bingelli a sorti le grand jeu et ses points forts et donc dominé à nouveau. Les Juges après avoir procédé à un comptage des points et en raison d’une déduction pour le pour le bernois, ont décidé pour un équitable match nul.

Nicole Boss pose après le plus difficile combat de sa carrière

Commentaire final
Pour terminer, on peut dire que la boxe professionnelle en Suisse a malheureusement souvent des similitudes avec l’un des géants de la restauration rapide que l’on trouve à chaque coin de rues. On en connait la qualité et le résultat à l’avance. Après la visite on est encore un  peu déçus et on rêve des USA.

Le combat entre Boss et Dellal a été une heureuse exception. Nous avons vu deux femmes qui voulaient gagner, avec des belles compétences techniques et elles ont offert au public 10 dramatiques rounds d’action pure. Pour la belle réussite de ce combat nous adressons à Nicole Boss et au BA Berne tous nos compliments.


Résultats