Ergun Mersin est Champion du Monde junior

«Zurück

28.12.2014 09:49 Uhr

27.12.2014 – Le bernois Ergun Mersin est le nouveau détenteur de la ceinture WBC Youth Silver des poids lourds. Il a remporté le titre lors d’un combat contre le ghanéen Richard Larthey ; ce dernier a déclaré forfait en raison d’une blessure. Ce combat, qui était la principale attraction de la soirée, s’est disputé lors du traditionnel meeting de boxe du 26 décembre au Kursaal de Berne. Après son 12ème combat, Mersin reste invaincu et ses fans l’ont dignement célébré.

Rapport de Gérald Kurth (Texte) et Ueli E. Adam (Photos)

Le Boxing Day a été une fois de plus une belle réussite et le programme proposé par le très expérimenté Daniel Hartmann, Président des  Boxing Kings, s’est déroulé en douceur.

Richard Lartey (l.) n’a pas mis en difficulté le nouvel arrivant Ergun Mersin

Les Boxing Kings ont dû composer avec des circonstances défavorables, ce qui n’a cependant pas enlevé la valeur sportive des quatre combats professionnels et amateurs restants : chez les pro les deux boxeurs locaux, Alain Chervet et Mischa Nigg ont été obligés de déclarer forfait en raison de blessures. De plus, même chez les amateurs il a été difficile de trouver des adversaires et c’est pourquoi ce n’est presque qu’à la dernière heure qu’il a été possible de trouver des adversaires. Des boxeurs ont été trouvés à la dernière minute en Pologne et en Bulgarie et ils ont pris la voiture le jour de Noël pour pouvoir participer au meeting de Berne, faute de quoi le programme aurait été encore plus mince.

Les organisateurs ont développé toutes leurs connaissances et fait tous les efforts possibles pour offrir un programme attrayant. Ce qui a manqué ne leur est donc pas imputable. Avant tout les blessures des professionnels et certains amateurs. En cause aussi les absences annoncées tardivement de certains athlètes et de leurs accompagnateurs. Ces annulations à court terme ne sont pas profitables au sport de la boxe dans notre pays qui tend déjà à le marginaliser et aussi aux entreprises qui prennent des risques en sponsorisant ce genre d’événement.

Les combats professionnels

Poids lourds (> 90,718 kg):
Ergun Mersin (Athletic Box Club Bern) vs. Richard Lartey (Ghana)

Lors du walk-in la tension était énorme: Mersin, lors de sa montée sur le ring, le héros local a été longuement ovationné par les nombreux fans bernois. Avec ses 128 kilos il était d’environ 20 kilos plus lourd que son adversaire du Ghana Richard Lartey (109). Bien que Mersin ait été en surpoids, il était étonnamment bien mobile. La mobilité de la partie supérieure du corps, la vitesse et naturellement la dureté des impacts devaient être des atouts suffisants pour disposer du modeste Ghanéen. Mais pour deux raisons Mersin a agi autrement : le Bernois n’a probablement pas donné un seul jab de tout le combat,  au contraire, dans le style de Vitalij Klitschko sa gauche presque en permanence en provocation en s’appliquant à engranger des points. Deuxièmement Mersin avec son système de combat bouillonnant devait composer aussi avec ses 15 kilos en plus et rendre son jeux de jambes efficace pour surmonter la distance. Cependant, la victoire du Bernois sur Larteys au 4ème round n’est pas à mettre en question. Les résultats intermédiaires ont clairement été en sa faveur (40:36, 40:36, 39:37).

Toutefois le ghanéen n’était pas insurmontable avec sa manière de boxer statique et donc prévisible et Mersin adonc utilisé ces attitudes en sa faveur. Le bernois n’a que rarement montré son grand potentiel : Mersin bouge bien et a une droite dure et précise, et pourrait même prendre positivement part à des combats dans des catégories inférieures. Inversement, il y a eu des moments d’immobilité des deux combattants. Lartey n’en pouvait plus et Mersin aurait pu en profiter mais ne l’a pas fait. Il est souhaitable que ce jeune bernois, nouveau champion WBC junior, avec son grand talent travaille encore plus pour encore s’améliorer. C’est ce que nous tous souhaitons au sympathique „Bärner Gieu“ !

Poids welters juniors (<63,503 kg):
Walid Abderrahman (Club Lausannois de Boxe, CH) vs. Teodor Stefanov (BUL)

Le combat entre le multiple champion tunisien Abderrahman et le boxeur bulgare a débuté par un premier round parfaitement équilibré, avec cependant un léger avantage pour Stefanov. En raison de la similitude physique et du système d’attaque des deux boxeurs il y avait peu de résultats aux points de comptage. Cependant, pendant les trois premiers rounds,  le bulgare a plusieurs fois attaqué par des séries de trois coups.

La victoire de Walid Abderrahman (r.) était méritée mais de justesse comme le montre le total des points

Dès la quatrième reprise Abderrahman a avancé et marqué ses premiers coups. Ce round a clairement été le meilleur, car le bulgare s’est ensuite limité à la gestion de ses points et en provocations. Abderrahman a ainsi pu lancer des actions plus convaincantes. Si, bien qu’à la fin des quatre rounds deux fiches de résultats donnaient le score d’égalité, la troisième  lui a donné la victoire, certainement aussi grâce à un petit avantage de boxer « à la maison ». Vainqueur à l’unanimité Abderrahman qui s’est tout de même montré plus efficace. Bien que pendant le combat ils se soient neutralisés mutuellement la lutte était toujours intéressante car ces deux boxeurs sont de bons techniciens et l’ont montré pendant tout le combat.

Poids Cruiser

 (<90,718 kg)

Ylli Rashiti (Boxclub Bad Ragaz) vs. Jakub Wójcik (PL)

Le Polonais n’était pas arrivé depuis longtemps à Berne qu’il devait déjà monter sur les planches mais cela ne l’a pas désavantagé. Au contraire ;  Wójcik a de nombreuses fois gêné Rashiti bien que plus raide du haut du corps. Mais pendant toute la durée du combat Rashiti a tout simplement trop peu combattu et s’est laissé dominer.

Ylli Rashiti (l.) a rencontré un adversaire difficile et inattendu

Au lieu d’attaquer le polonais avec des coups rapides il est souvent resté immobile et donc essuyé des séries difficiles venant de Wójcik. Même que dans la quatrième reprise le polonais a amené Rashiti au bord du KO avec des efficaces séries de coups. Mais Rashiti a réussi à revenir et à terminer le round. Cependant, le pointage avec égalité sur deux fiches de pointages était plus que flatteur pour le boxeur de Bad Ragaz (38 :38) tenant compte que le troisième était en faveur du polonais (40 :36).

Leichtgewicht (<61,235 kg)

Viviane "The Goldengirl" Obenauf  vs. Lučija Dončeva (BUL)

Cette jeune boxeuse, originaire du Brésil central, et, de plus, jeune mère, devait rencontrer Milena Koleva. Il y a deux ans, cette forte boxeuse bulgare avait infligé la dernière défaite à Nicole Boss, mais qui s’est désistée à cause d’une blessure. Pour ne pas annuler une rencontre de plus, Obenauf s’est donc retrouvée face à Lučija Dončeva une boxeuse bulgare débutante. Cette dernière, très anxieuse, s’est cachée derrière une double protection sans chercher à porter des attaques. Compte tenu de la passivité de la bulgare, il était étonnant de constater que Viviane n’ai pas porté plus de durs coups à la tête. Néanmoins, après 1 :07 de la troisième reprise, l’arbitre a arrêté le combat pour protéger la bulgare, techniquement très inférieure et toujours sur la défensive.

Contre Lucija Dončeva toujours sur la défensive : Victoire: Viviane "The Goldengirl" Obenauf (l.)

Après son quatrième combat chez les pros, Obenauf est toujours invaincue. Après ce combat, elle a laissé exploser sa joie et spontanément embrassé l’arbitre Pierre-Alain Schneeberger. Nous gardons des légitimes espoirs que cette boxeuse maintienne son invincibilité lors de prochains combats contre de meilleurs adversaires. Même si elle est une combattante née elle est capable de garder sa tête froide. Utiliser la dureté de l’impact est le moteur pour la réussite et l’achèvement cohérent d’actions offensives qui peuvent facilement amener à gagner un combat avant la limite.

Ergun Mesin, le fier nouveau Champion des poids lourds Jeunesse avec Peter Stucki Superviseur WBC