Le val de Bagnes s’ouvre à la boxe

«Zurück

20.10.2015 20:32 Uhr

Belle réussite pour le premier meeting au Châble
 

Bertrand Duboux, 19.10.2015

Quelques 400 spectateurs ont assisté, au Châble, au meeting international organisé par le Boxing Club Martigny. Une grande première pour le val de Bagnes et pour le magnifique Espace St.Marc dédié pour une fois à la boxe amateur avec notamment au programme un match Suisse-Italie. D’un côté six membres du Swiss Boxing Team, sous la responsabilité de Federico Beresini, de l’autre une sélection de Lombardie, coachée par Lorenzo Pasqualetti. Sans oublier l’active participation du club organisateur avec sept de ses licenciés – c’est plutôt rare pour la Suisse romande - dont le « régional de l’étape » Julien Baillifard qui a mis un terme en beauté à cette belle soirée en battant aux points le Biennois Clemens Locher.

Gabriel Tomas (d.) vs. Mateo Ohlmann Zeqiri Edisson (d.) vs. Naser Omar

Au final, le BC Martigny affiche un bilan très positif avec 4 victoires, 1 nul, 2 défaites, dont celle de Leila Cucinelli, finaliste du championnat de Suisse 2014, mais qui a peiné face à la Française Elise Bussière, venue tout exprès de Moulins et repartie aussitôt après sa victoire aux points (2-1). Malgré le verdict d’égalité, bonne performance, en revanche, de Paul Alexandre Blanc (60 kg) face au Français Rodolphe Cottaz qui lui a opposé une très belle résistance tout au long d’un combat intensif et équilibré.

Tiago Pugno (d.) vs. Ranasinghe Trif Horia (g.) vs. Leonardo Faretina

Si Tomas Gabriel, tout frais champion de Suisse junior, s’est imposé nettement face au Français Ohlmann, on a apprécié la détermination et surtout la force de frappe d’Edison Zeqiri qui disputait son premier combat. Un entrée réussie en compétiiton face à l’Italien Omar Nasser, et cela malgré une baisse de condition physique dans la dernière reprise. Quant à Grégory Max et Théo Abbet, ils ont connu des fortunes diverses : le premier, vainqueur du Biennois Qufai au 1er round déjà sur blessure (profonde coupure à l’œil gauche), le second battu au 2ème round sur blessure également (profonde coupure sous le nez) par le Tessinois Mendes après un début de match très prometteur.

Vahram Khudeda (d.) vs. Nicolas Esposito Davide Faraci (d.) vs. Donato Sandro

Sur le plan international, l’équipe de Suisse, privée de deux de ses meilleurs éléments, tous deux champions de Suisse (le mi-lourd zurichois Uke Smajli et le léger lausannois Raphaël Arguello) a laissé une impression mitigée. On a surtout apprécié l’efficacité de Davide Faraci (24 ans), l’un de nos meilleurs représentants (quatre fois champion de Suisse des moyens et finaliste 2014 des mi-lourds). Avec plus d’une centaine de combats à son actif, il ne lui a pas fallu trois minutes pour mettre k.o. l’Italien Sandro Donato, électrocuté au 1er round déjà par un magistral direct du droit et tombé face contre terre, comme une masse !

Federico Beresini, Eros Rozza et Banjamin Jagel

Champion national des welters, Vahram Khudeda a confirmé ses qualités de battant et de frappeur. Après avoir fait illusion au début, il a toutefois peiné face à Nicolas Espositio, l’un des meilleurs Italiens de la sélection, pour obtenir de justesse la décision aux points.  Une performance que n’a pas réussie Sava Kostic (64 kg) face à Fate Bencoricki. La garde basse, imprévisible dans ses assauts, le champion d’Italie a été un poison pour le Zurichois qui n’a jamais trouvé la solution tous au long des trois reprises.

A noter au passage, la bonne performance du Bullois Paunoïu face au Français Grillon et celle du Montheysan Lorys Manieri, vainqueur par k.o. au 2ème round de Michael Abadin Copo.


Résultats