Championnat suisse Elite 2015

«Zurück

30.11.2015 20:14 Uhr


Andreas Anderegg, Ukë "The Wolf" Smajli, Stefan Rumpold, Anaïs Kistler, Fabian "The Hitman" Hartmann, Knieend: Sarah-Joy Rae, Andrea Bunge, Vahram Khudeda, Sava Kostic (manquant:Julien Calvete und Elbasan Kqiku)

Ueli E. Adam, 30.11.2015 (Traduction Franca Roncoroni)

Après les prometteuses perspectives des combats pour les éliminatoires (66 hommes, 16 femmes) à Thun, nous nous attendions à assister à des finales intéressantes à St-Gall. Le public et les fonctionnaires présents n’ont pas été déçus : les combats ont été spectaculaires et les finales généralement assez impressionnantes.

Elite femmes 54 kg: Sarah-Joy RAE, BR Basel vs. Lea RYTZ, Fight Right Biel

En demi-finale la baloise avait éliminé Nicole Von Känel, la championne en titre, à l’unanimité des points et rencontré pour la finale une combattante de Bienne très motivée. Mais l’expérience a été décisive : Sarah-Joy RAE a été supérieure avec des lignes précises et une boxe très solide elle a remporté le combat à l’unanimité des Juges 3:0. Championne suisse 2015: Sarah-Joy RAE

Elite hommes 60 kg: Julien CALVETE, BC Nyon vs. Hugo MENDES, BC Riazzino

Les deux puncheurs ont assuré le premier combat culminant de la journée : déjà lors des demi-finales respectives,  ils avaient démontré qu’ils se seraient battus avec acharnement pour obtenir le titre. C’est ce qui s’est passé : cette finale a été âprement disputée. Les deux boxeurs n’avaient qu’une seule direction : avancer. Tout en restant en garde ils ont placé des séries de coups en ne laissant aucun doute possible sur leurs plans de combat. Les deux ont impressionné par leur endurance et volonté de d’arriver à ses fins, ce qui devait tôt ou tard à un résultat.  Après une première phase de combat très équilibré, dans la deuxième reprise Calvete  a pris le résultat à son compte avec un TKO. A juste titre l’arbitre a arrêté le combat et conduit Mendes à son coin aussi après que les soigneurs avaient aussi donné ce signal. Champion suisse 2015: Julien CALVETE

Elite femmes 57 kg: Andrea BUNGE, BC Rheintal Au vs. Eva ABATE, BC d’Octodure

Avec ce très beaux combat Bunge et Abate on fait une belle publicité pour la boxe féminine. La valaisanne était arrivée sur le ring avec de grandes ambitions et était tout à fait en mesure de gagner le combat. Andrea Bunge a déjoué ses plans : grâce à son expérience dans des rencontres internationales et son impressionnant  physique athlétique elle lui a rapidement démontré sa supériorité. Elle a battu Eva Abate avec un verdict très clair de 3 :0. Championne suisse 2015: Andrea BUNGE

Elite hommes 64 Kg: Florin BISTRIAN, CLB Lausanne vs. Sava KOSTIC SR St. Gallen

Un premier drame s’est déroulé lors de ce combat pour le titre dans cette catégorie de poids. Les deux boxeurs avaient les mêmes chances pour obtenir le titre. Tant Bistrian que Kostic ont reçu une formation de première classe. Cela a été confirmé lors du premier round ; avec un très bon combat, aucun des deux finalistes n’était en avantage sur l’autre. Mais le vent a tourné lors de la deuxième reprise : en raison d’une blessure pour Bistrian, l’arbitre a été obligé d’arrêter le combat et, même si à ce moment le verdict des Juges était en faveur du talentueux vaudois la victoire a été attribuée à Kostic. Pour son coach Fouad Ben Saoud cela a été une grande déception. Kostic a gagné avec 3 :0. Champion suisse 2015: Sava KOSTIC

Elite femmes 64 kg: Anaïs KISTLER, CLB Lausanne vs. Yasmine EL ABSHINY, BC Genevois

La tenante du titre Anaïs Kistler a souverainement défendu son titre. Elle a dominé son adversaire genevoise mais a dû batailler pour obtenir la victoire. El Abshiny a convaincu de manière impressionnante avec sa puissance et sa volonté de combat. Le verdict cependant était clair : Kistler gagne par 3 :0. Championne suisse 2015: Anaïs KISTLER

Elite hommes  69 kg: Ali ADILI, BG Bern vs. Vahram KHUDEDA, NAB Frenkendorf

Khudeda, champion en titre, était sur ses gardes. Il savait qu’en rencontrant Ali Adili il se trouverait confronté à un adversaire pas facile à vaincre. Adili est boxeur très qualifié et de première classe qui sait très bien mettre en œuvre sur le ring ce qu’il a appris. Tout était réuni pour assister à un combat de grande classe. Avec un combat très attractif les deux prétendants au titre ont réjoui le public. Nous avons également pu constater que Khudeda avait encore augmenté sa classe de compétition. Il obtient cette victoire avec des compétences et qualités de boxe absolument remarquables. De nombreuses options, des attaques fortes, un jeu de jambes varié et une sensible rapidité de réactions ont permis au tenant du titre et aussi nouveau champion suisse de prendre la mesure de son très fort adversaire et remporter le combat. Khudeda gagne par 3:0. Champion suisse 2015: Vahram KHUDEDA

Elite hommes 75 kg: Egzon MALIQAJ, BS Gebenstorf vs. Fabian HARTMANN, NAB Frenkendorf

Le grand champion en titre Egzon Maliqaj avait fort à faire. En rencontrant Fabian Hartmann pour le titre il s’est trouvé confronté à un boxeur qui n’a pas perdu un combat depuis 2013. Cela a été la bataille de la journée : avec un rythme infernal, des coups précis et une volonté impressionnante de gagner les deux adversaires ne se sont pas fait de cadeaux. Mais il était prévisible que cette guerre d’usure exigerait un sacrifice. Jusqu’au dernier moment il était impossible de déclarer un gagnant. Dans le sprint final c’est Hartmann qui avait les meilleures cartes : bien que les deux aient mérité de gagner c’est raisonnablement le boxeur de Frenkendorf qui l’a remporté par 2 :1. Le champion de l’année dernière Maliqaj a accepté le verdict et ainsi encore une fois prouvé sa classe. Champion suisse 2015: Fabian HARTMANN

Elite hommes 81 Kg: Ukë Smajli, BC SR Zürich vs. Davide FARACI, BC Zürich

Les deux athlètes meilleurs boxeurs suisse, avec des potentielles et  légitimes perspectives olympiques, ont livré un combat de très haut niveau. Tenant du titre, Smajli, qui en demi-finale a disputé un combat très décontracté, en finale a démontré qu’il est l’un des plus grands boxeurs que la Suisse compte actuellement. Dès le début, il a livré à l’autre grand boxeur suisse, Davide Faraci, un combat coûte que coûte. Mais Faraci n’a pas été impressionné. Il s’est battu avec toute sa classe et l’issue de ce duel était difficile à prévoir. Mais cette lutte de première classe s’est finalement terminée comme une tragédie grecque : en raison d’une blessure, Faraci a été obligé d'abandonner le combat et le Jury s’est prononcé en faveur de Smajli par 2 :1. Dans l’optique olympique,  avec cette défaite Faraci a perdu plus que le titre de champion suisse. En raison de cette décision pour les deux combats en vue des qualifications pour Sofia et Bakou il ne devra disputer les combats que contre Smajli. Champion suisse 2025: Ukë SMAJLI

Elite hommes 91 kg: Sherif OSMANI, BK BR Bern vs. Stefan RUMPOLD, BC Brugg

Nous avons été satisfaits du déroulement de ce combat. Avec Rumpold (2012) et Osmani (2013) nous avions sur le ring deux anciens champions suisses. Il semblait qu’Osmani soit légèrement favorisé, en raison de ses récents combats, bien que Rumpold ait éliminé son adversaire genevois Mendes par un souverain TKO. Ce fut un combat difficile, dont l’issue a longtemps été incertaine. Mais grâce à sa fraicheur Stefan Rumpold a gagné. Osmani a été habilement contré par la boxe de Rumpold. Le Jury a donc justement évalué le combat par 2 :1. Champion suisse 2015: Stefan RUMPOLD

Elite hommes+91 kg: Elbasan KQIKU, BTO Thun vs. Mazium GOEMEC, Fight Right Biel

Le combat pour le titre des super-lourds était intéressant. Les combats des classes les plus lourdes sont souvent statiques et peu attrayants. Mais pour ce combat ce ne fut manifestement pas le cas. Le jeune boxeur de Thun a prouvé dès le début qu’il sera l’homme à suivre dans cette catégorie de poids. Mais la performance de Goemec ne doit pas être sous-estimée. Il avait combattu de manière assez convaincante contre Collins et Fatnassi et sa dangerosité rudimentaire s’est très bien vue contre Kqiku. Mais cela n’a pas été suffisant contre le talent et la bonne formation de base du boxeur de Thun. Lors de la deuxième reprise, Kqiku a expédié le boxeur de Bienne au tapis avec un TKO. Champion suisse 2015: Elbasan KQIKU

Le titre de champion par équipe est cette année encore allé au Club Lausannois de boxe CLB avec son coach Fouad Ben Saoud.

Champion Suisse d'équipe: Club lausannois de boxe (de gauche à droite: Amir Orfia, Anaïs Kistler, Steve Baudin, Ben Faoud (entraîneur), Gjamajl Ibishi et Moudayen Mounir 

Ce championnat suisse 2015 a démontré confirmé que la tendance de la boxe Elite est en hausse et s’est notablement améliorée. La formation est en progression et les combats sont plus professionnels.  Andreas Anderegg, Président de Swiss Boxing, résume ces résultats: l’éducation, la formation, les compétences athlétiques et pratiques se sont responsabilisées. Ce développement positif doit être encouragé. Les différences avec les combattants des pays voisins sont devenues moins visibles. Un bon signe !

Autres photos
 

Voici une photo du champion suisse de 1916 prénommé Pralong. Le cliché a été pris par Jules Decrausat célèbre photographe de l'époque et amateur du Noble Art. Vu la ressemblance avec Julien Calvete champion suisse 2015 Daniel Bonito nous a proposé de le publier sur swissboxing.ch. Merci Daniel !


PORTRAITS