Noble Art à Nyon

«Zurück

28.03.2016 13:21 Uhr

Compte rendu et photos : Deborah Polasek, 27.03.2016

Quelle énergie, quelle ambiance à la salle communale de Nyon le 26 mars 2016! Malgré 2 meetings en Romandie et le week-end Pasqual, le Boxing Club de Nyon, sous les commandes de Daniel Bonito, organisateur, et Diego Gianini, président du club, a su remplir la salle et accueillir les amoureux du Noble Art pour la 13e fois, en présentant d’excellents athlètes de son club, des clubs voisins et une délégation venue d’Italie.

Au programme, 13 combats amateurs dont 2 démonstrations, hommes, femmes et catégories confondues. Ces amateurs ont non seulement répondu présent, se sont préparés pendant des mois, ont affronté leur adversaire, la montée sur le ring mais aussi le public chaleureux encourageant.

7 athlètes du club organisateur ont défendu leur couleurs, 5 sont ressortis gagnants dont :

Catégorie jeunesse, Fisnik Shala contre l’italien El Badaouy Darwin. Le nyonnais toujours aussi construit et direct dans son art a laissé son adversaire subir les coups et se faire compter à 2 reprises. Epuisé, l’italien, a tenté de le bloquer à plusieurs reprises mais en vain. Résultat Fisnik Shala vainqueur, 2 juges à 1.

Fisnik Shala (BC Nyon, à gauche) contre Darwin El Badaouy (Italie)

En élite, Arber Ibishi a trouvé face à lui un adversaire, l’italien Abdellah Aboullait, qui se donnait en spectacle. Il ne s’est pas laissé démonté et a imposé sa frappe puissante bien connue. Résultat Arber Ibishi vainqueur 2 juges à 1.

Pham Dat Tai (BC Nyon, à droite) contre Jacobo Lusci (Italie)

Le public a pu accueillir le grand retour du nyonnais Dat Tai Pham après plus d’une année de pause. Malgré son absence il n’a pas perdu sa technique et finesse. Toujours bien présent sur le ring et dans sa zénitude olympienne, il a su adapter son jeu face à l’italien Jacopo Lusci. Il n’a pas gaspillé son énergie et a posé ses coups malgré un adversaire coriace. Très belle reprise de ce jeune boxeur sacré 2 fois champion suisse (2014, 2013), meilleur technicien 2013 et 4 fois champion suisse romand (2013, 2010, 2009, 2008).

« La plus grosse crainte après une si longue absence est la « rouille », qui se manifeste par une perte de l’habitude du ring, de l’instinct du combat qui se fait plus timide, ou encore, des réflexes qui ne sont plus aussi pointus. Après, en ce qui concerne ce combat en particulier, j’ai su que mon adversaire principal ne serait nul autre que moi-même. Il fallait que je trouve une solution pour me mettre dans le bain le plus rapidement possible. C’est pour cette raison que j’ai imposé ma boxe et mon rythme, de façon à ce que mon adversaire ne soit jamais en situation de confort », confie le boxeur nyonnais, touché par le soutien et présence de ses coachs et son entourage venu pour l’occasion.

Bien imprégné de ce monde si particulier qu’offre la boxe, comme il le dit si bien, le voilà vainqueur d’un nouveau combat, décision unanime des juges.

Julien Calvete (BC Nyon, à gauche) contre Fabio Appollani (Italie)

Julien Calvete du BCN, qui aligne les victoires de ces 10 derniers combats, n’a plus rien à prouver. Et pourtant, il ne se repose pas sur ses acquis. Il met un point d’honneur à sa condition physique avec des séances intensives de cardio et un entrainement bien entouré de ses coachs Daniel Bonito et Philippe Sergeat. Cette forme physique a pu être apprécié sur le ring lors de son combat contre l’italien Fabio Apolliani qui ne lâchait rien. Il a pris le centre en montant sur le ring et pu dominer ainsi son adversaire collant qui a tenté à plusieurs reprises de le crocher, cela n’a pas suffit pour empêcher Julien de le matraquer de coups.

«Cette soirée était spéciale car à la vue des projets et cadeaux que j'ai pu recevoir, je n'avais pas envie de décevoir le public et les sponsors. Je tiens une nouvelle fois à les remercier », partage Julien.

Très belle victoire à l’unanimité des juges.

A féliciter tous les athlètes présents qui ont su mettre à profit toutes les heures d’entrainements, les conseils de leur coach et leur énergie pour livrer des combats de qualité.

Antoine Fèvre, BCG, évolue grandement et  montré son travail structuré et défendant face au vainqueur italien Alessio Biascco, plus solide et fin dans ses coups.

Benjamin Claude, BC Versoix, a su livrer un combat de manière posé et beaucoup plus en attaque face à son adversaire Arsen Papikyan, Cercle des Sport GE.

Grande réussite pour le Boxing Club de Nyon dans l’organisation du meeting et pour la qualité des combats présentés.
 

Résultats