Octodure reçoit

«Zurück

18.04.2016 10:00 Uhr

Compte rendu et photos : Deborah Polasek

C’est à Martigny, salle du Bourg, que le Boxing Club d’Octodure a reçu sportifs et amis du Noble Art. Philippe Abate et son équipe ont préparé un programme riche avec 15 combats amateurs, hommes-femmes, toutes catégories confondues et des invités venus d’Italie.

Le club organisateur a présenté pas moins de 7 de ses boxeurs.

Fabio Impieri (Italie) vs. Pascale de Oliveira (BC d'Octodure)

Parmi eux Pascal De Oliveira qui se présentait pour sa première fois sur un ring. Il a combattu l’italien Fabio Impieri, champion universitaire, en poids lourds et a pu remporter fièrement sa première victoire. Ses coups lourds et placés sont prometteurs pour la suite. Philippe Abate a également remporté son combat à l’unanimité contre l’italien Samuel Scapin.

Le combat attendu de la soirée avec Eva Abate a été terminé rapidement pour cause de blessure à la main. Elle a du laisser la victoire au 3e round à son adversaire Nicole Von Känel du Box Team Thun Oberland.

Julien Calvete (BC Nyon) vs. Sebastian Stasiaczek (BC Riviera/Chablais)

On a pu compter sur la boxe propre, légère, technique et efficace de Julien Calvete, Boxing Club de Nyon. Annoncé gagnant contre Sebastien Stasiaczek, Sporting Club Riviera Chablais, par TKO au 2e round. Encore une fois, il n’a laissé aucun répit à son adversaire qui a pu que timidement placer quelques coups.

Mehmeti Ervis (Italie) vs. Amir Orfia (Club lausannois de boxe)

Amir Orfia a fait sa reprise victorieuse sur le ring romand contre l’italien Mehmeti et son énergie était belle à voir. Pour rappel, lors du championnat suisse en novembre 2014 à Lausanne il avait subi un violent KO face à Vahram Khudeda. Il a ensuite fait une pause d’environ 10 mois réalisant que lier l’armée et des entrainements réguliers n’était pas compatible et ne lui permettais pas d’être au top de sa forme pour affronter des adversaires. Il a reprit la compétition en septembre 2015, enchainant 4 combats en suisse alémanique (2 victoires, 2 défaites) et depuis ça continue. Il a accepté de partager cette expérience de KO qui pourra bénéficier aux autres boxeurs.

Amir, comment as tu vécu cette expérience et comment c'est passé la suite pour toi?

« Lors des championnats suisse en 2014, j’étais engagé pour plusieurs mois à l’armée. Le rythme était soutenu et ne me laissait que peut de place aux entrainements. Je me suis donc présenté sur le ring affaibli par un manque de préparation et mentalement déstabilisé. Face à Vahram il faut être en forme et prêt. Il a donc rapidement pris le dessus et à bout de force ça s’est terminé au tapis. Jusqu’à ce que ça arrive on ne réalise pas forcément la gravité d’un combat et les répercutions que ça peut avoir. Je m’en suis plutôt bien sorti, avec une commotion et 6 mois d’arrêt donné par la fédération, ça aurait pu être plus grave. C’est notre santé physique et mentale qui est en danger. »

Il cite alors le boxeur canadien Antonin Décarie : «On joue au hockey, au baseball ou au golf, mais à la boxe, on ne joue pas, on ne peut pas jouer».

Il en tire alors une expérience positive, une belle leçon qu’il partage :

« Il est important de ne pas prendre à la légère ce sport et d’être prêt lors d’un combat. Et si ça arrive, ce moment que tous boxeurs redoute, cette chute sur le tapis, alors c’est la force de vie qui prend le dessus, la motivation initiale qui permet de ne pas se laisser sombrer et se relever pour continuer, suivre ses objectifs et persévérer. Faire des erreurs c’est normal, les tourner en positif c’est la force ! »

Merci à Amir pour ce partage, en espérant que ça puisse en inspirer plus d’un.

Pleins de beaux combats, débutants et avancés. Bravo à tous les boxeurs qui se sont préparés pendant des mois, années, qui partagent leur passion et surtout qui font preuve d’un beau fair-play !


Résultats