Brügger gagne clairement le combat de sélection

«Zurück

01.05.2016 07:08 Uhr

Andreas Anderegg, 01.05.2016

Sandra Brügger, la baloise de la catégorie des mi-lourds a obtenu une claire victoire aux points contre la lausannoise Anais Kistler lors du combat de qualification pour la participation au championnat du monde féminin au mois de mai à Astana au Kazakhstan.
Samedi soir à Horgen, avec cette victoire Sandra Brügger conserve une chance de se qualifier pour les Jeux Olympiques au mois d’août à Rio de Janeiro.

Les trois premiers rounds se sont déroulés à peu près de la même manière. Dès que le gong a sonné, Anais Kistler est sortie du coin et a attaqué Sandra Brügger en essayer de lui mettre la pression. Pendant la première reprise la baloise est restée plutôt sur la défensive tout en répondant aux attaques mais dans les rounds suivants elle a mieux réagi. Ses coups arrivaient presque tous à toucher grâce à un jeux plus ouvert et une vue d’ensemble plus précis. C’est pourquoi Sandra Brügger avait généralement une longueur d’avance sur son adversaire.

Au début de la quatrième reprise le jeu s’est fait plus ouvert mais c’est la baloise qui avait une meilleure technique. En outre, la lausannoise n’a pas su conserver sa ligne de combat et a commencé à bloquer le combat en s’appuyant sur son adversaire. Pour cela elle a reçu un avertissement. A ce moment du combat, pour Anais, en raison des points, la seule issue pour gagner aurait été le KO. Le verdict des Juges était clairement à l’unanimité pour la victoire de Sandra Brügger.

Ce combat de sélection s’est déroulé au cours de la soirée Ultimate Fight Night organisée au Schinzenhof à Horgen sur le lac de Zurich par le Box Ring Zürichsee avec son Président Tobi Kron pour fêter le 60ème anniversaire. En plus de la boxe, lors de cette soirée se sont aussi disputés des combats d’Arts martiaux. Cela a été un atout attrayant pour couronner les finales du championnat de boxe olympique Suisse alémanique / Tessin qui se sont tenus durant la fin de la semaine au Schinzenhof.

Traduction : Franca Roncoroni