Championnat du Monde IBF Youth : Alain Chervet gagne le titre de manière impressionnante

«Zurück

29.05.2016 17:53 Uhr

Ueli E. Adam, 29.05.2016

Toute la famille était présente pour partager le grand succès obtenu par l’encore jeune Chervet : les parents, le père, Walter Chervet, Léa avec Alains, nouveau-né (qui portait une barboteuse avec une ceinture de boxe) et naturellement son oncle, le légendaire Fritz Chervet. Un grand compliment est à adresser aux Organisateurs. Daniel Hartmann, Boxing Kings, a fait un excellent travail en collaboration avec un nouveau partenaire valaisan Stefan Oberholzer (Boxing Kings Wallis). Avant la manifestation. 600 billets d’entrée étaient déjà vendus. Sur le ring, le Président de SwissBoxing Andreas Anderegg a adressé les salutations de la Fédération et Jack Schmidli, dans son rôle de présentateur, a aminé l’événement de manière très instructive.

Alain Chervet (Schweiz, 11-0-2), 62,6 kg vs. Ignas Shadrack, (Tanzanie, 8-3-1), 63,5 kg

Avec une spectaculaire victoire par KO, le boxeur bernois des Boxing King a remporté son 14ème combat professionnel, ce qui confirme qu’une bonne préparation est toujours payante : pour le grand combat, son manager et entraîneur Daniel Hartmann a préparé son protégé pendant 12 semaine d’entraînements intenses avec plus de 120 rounds de sparring (entres autres avec Yves Studer, Istvan Szili, Gabor Vetö) et un camp d’entraînement à Berlin.

Cela était absolument nécessaire : l’IBF n’accorde la possibilité d’accéder au combat pour le titre qu’à des combattants de classe, et le nom de guerre „Dynamite“ fait allusion à ce qu’attendait le bernois.

Après les deux premières minutes du premier round, Chervet était convaincu de devoir disputer les 10 reprises prévues. Avec des coups très durs et un bon jeu de jambes, le tanzanien a tout de suite essayé de diriger le combat. Mais Chervet a prouvé sa maturité tactique et technique. Après une minutieuse évaluation de l’adversaire, avec des coups très précis, il a envoyé Shadrack sur les planches. Mais le boxeur de Tanzanie a débuté la deuxième reprise en pleine possession des forces et rien ne laissait présager une fin prématurée. La précision de Chervet a fait la différence, et, avec une parfaite combinaison de coups, à 2’ 55’’ de la deuxième reprise, il a mis Shadrack à terre. Toute la salle a vibré car Alain Chervet a gagné grâce à une brillante performance le titre de Champion du Monde Youth version IBF. 

Les combats professionnels préliminaires :

Ylli Rashiti (Schweiz, 5-0-1), 88,1 kg vs. Mile Nikolic (Serbie, 18-30-1), 83,6 kg

Pour son premier combat professionnel, le boxeur de Bad Ragaz n’avait pas la tâche facile. Contre son adversaire du jour, un boxeur serbe, il devait se montrer dominant et ne pas se faire punir avec des commentaires désobligeants. Rashiti a bien résolu le problème. Il s’est montré techniquement mature et capable de juger son adversaire. Dès la troisième reprise in a dominé le combat depuis le centre du ring et avons pu constater ses progrès grâce à des solides combinaisons de coups. Il a été en mesure de convaincre les et Juges lesquels, après six rounds lui ont donné la victoire de manière unanime. Claudine Pascale 60 :54, Bertrand Bossel 60 :54. Corrado Corsi 60 :54.

Enes Zecirevic (Schweiz, 14-2-0), 79,2 kg vs. Aleksandar Petrovic (Serbie, 2-7-1) 77,6 kg

Zecirevic est, à juste titre, le favori du public. Lorsqu’il boxe, le spectacle est garanti. Il a tout pour dominer sur le ring : un physique excellent, entraînement au top, audacieux et des coups très durs des deux mains. Donc, il était à craindre que, son adversaire serbe, avec son palmarès peu garni, ne fasse pas le poids. C’est ce que laissait présager la première reprise : avec des combinaisons dynamiques et variées, une technique impressionnante, Zecirevic a rapidement débordé son adversaire Petrovic. Mais malheureusement il a dû compter sur la ténacité de son adversaire et n’a pas été en mesure de terminer le combat avant la fin et Petrovic est devenu ainsi le héros des perdants. Le serbe a bien défendu sa peau sans jamais recourir à des bouffonneries. Cependant, sa boxe n’a jamais été en mesure d’apporter de sérieux ennuis à Zecirevic. Il a affronté l’impressionnant et dynamique boxeur suisse jusqu’au bout des rounds prévus et admettre sa défaite à l’annonce du résultat.

Que pouvons-nous dire ? Zecirevic aurait dû être plus offensif dans chaque round et concéder moins d’espace au serbe pour ses attaques. Dans ce cas Petrovic aurait été surpassé et ainsi Zecirevic aurait obtenu un classique KO. Sa victoire aux points était claire, mais aurait pu faire mieux. Claudine Pascale 60 :54, Bertrand Bossel 60 :54. Corrado Corsi 60 :54.

Les combats amateurs préliminaires

Les Organisateurs ont mis le public en appétit avant les combats phares de la soirée avec sept combats amateurs, dont cinq contre une sélection italienne. Cela a été pleinement réussi. Tout d’abord ii faut mentionner les boxeurs locaux.  Arianit Iseni et Marco Moser, les deux du BK Brig, ont remporté de belles victoires. Alors qu’Iseni a remporté le combat par TKO à la deuxième reprise, Marco Moser, pour son premier combat, s’est trouvé confronté à un bon et spectaculaire adversaire, et montré d’être déjà techniquement à un très bon niveau ce qui laisse présager un avenir positif.  Andri Beiner, le talentueux boxeur de Thun, a battu un très bon boxeur italien avec le score de 3 :0, tandis que Fiona Wyss (BZB Bern) et Nicole von Känel (BTO Thun) ont dû se contenter d’un match nul. Mais ces résultats ne doivent pas cacher le fait que ces deux boxeuses suisses ont disputé contre les italiennes de très bons combats. Julien Calvete (BC Nyon) a battu son adversaire italien par disqualification à la troisième reprise et Shcipion Hoti, malgré une bonne performance, a perdu son combat avec le score de 2 :1 contre un très fort adversaire.

Le nouveau Champion du monde: Alain Chervet Le Président de SwissBoxing, Andreas Anderegg avec Fritz Chervet

Résultats
 

Traduzione: Franca Roncoroni