Championnats suisses Elite 2016

«Zurück

29.11.2016 15:07 Uhr

Ueli E. Adam, 29.11.2016

Les Championnats suisses de boxe olympique sont chaque année l’événement le plus important de l’agenda de la boxe suisse. A Martigny, l’équipe du Boxing Club Martigny, avec son Président Domenico Savoye, nous ont offert une magnifique organisation des demi-finales et finales.

Avant ces Championnats nous avons pu constater une diminution des inscriptions pour l’obtention du titre, surtout des hommes. Avec 26 femmes inscrites, nous avons atteint un nouveau record. Ce sont également les femmes qui ont joué un grand rôle pour le titre de Champions par équipe : les Frauenboxteam Basel a obtenu l’a obtenu avec brio. La qualité des compétitions disputées pour les finales était impressionnante avec de bonnes performances.

Président SwissBoxing Andreas Anderegg, Benjamin Claude, Egzon Maliqaj, Mehdi Ben Hamira, Anaïs Kistler, Ukë "The Wolf" Smajli, Tina Asmussen et Sandra Brügger. Benoit Huber, Nadia Barrigia, Horia Trif et Sarah-Joy Rae



Les 12 combats pour les titres en bref :

Elite F 51 kg : Nadia Barriga, Jg. 1985, BT Basel vs. Katharina Rammelt, Jg. 1983, BC Bern

La bernoise (3 combats, 1-2) a disputé contre la championne bolivienne (37 combats en Suisse, 19-15-3) un combat fougueux. Punch, classe et expérience ont présenté un combat décisif : Nadia Barriga a gagné le titre à l’unanimité des Juges.


 

Elite H 60 kg : Julien Calvete, Jg. 1991, BC Nyon vs. Tiago Pugno, Jg. 1992, BC Riazzino

Le public a attendu en vain ce combat de grande classe. Calvete, Champion suisse en titre, lequel la veille avait remporté le combat par TKO contre Julien Baillifard, lors de la pesée du matin ne présentait pas le bon poids pour combattre dans sa catégorie et donc défendre son titre. Ainsi, c’est donc le talentueux tessinois qui gagne le titre par WO. Nouveau champion suisse Tiago Pugno.


 

Elite F 54 kg: Emma Payne, Jg. 1983, BR Zürichsee vs. Sarah-Joy Rae, Jg. 1982, BT Basel

La baloise, Championne en titre 2015, a rencontré plus de problèmes que prévu avec la belligérante zuriquoise (14 combats, 8-5-1). Sarah-Joy Rae (37 combats 19-18-0), qui avait remporté le titre à deux reprises en 2012 et 2015, n’a pas trouvé la bonne recette dès la première reprise. Mais dès le milieu de la compétition elle a obtenu plus de résultats précis et à la fin elle a donc gardé son titre avec le résultat de 2 Juges à 1.


 

Elite H 64 kg : Horia Trif, Jg. 1997, BC Zürich vs. Florin Bistrian, Jg. 1990, CL Lausanne

Le jeune talent de Zurich (46 combats, 33-12-1) a livré un combat spectaculaire contre son adversaire vaudois. Le lausannois (28 combats, 17-11-0), entrainé de manière optimale par Fuad Ben Saud a clairement dominé le premier round. Cependant, Trif donné comme favori a dû beaucoup lutter pour s’en sortir et, grâce à sa classe il a été en mesure de tourner le verdict en sa faveur. Alors que Bistrian été dépassé dès le deuxième round, Trif a porté de meilleurs résultats. Avec un 2 :1 des Juges Trif s’est emparé du titre.


 

Elite F 57 kg: Tina Asmussen, Jg. 1981, BT Basel vs. Nicole von Känel, Jg. 1978, BTO Thun

Le combat entre les deux Championnes était attendu. La baloise très expérimentée (30 combats, 20-9-1) est revenue très motivée sur le ring après une pause et était en mesure de remporter un deuxième titre, après celui de 2014, en disputant un combat en force. Nicole von Känel (32 combats, 16-14-2) n’est pas toujours restée sur sa bonne ligne et donc manqué le titre avec un verdict de 2 :0 pour Asmussen.


 

Elite H 69 kg: Egzon Maliqaj, Jg. 1991, BS Gebenstorf vs. Yves Kusongi, Jg. 1993, CP Carouge

Dans l’un des meilleurs combats de la journée, le boxeur de Gebensdorf (Champion suisse 2013 et 2014) a remporté le titre avec le verdict de 3 :0. Maliqaj (95 combats, 66-28-1) a impressionné contre le très fort genevois (11combats, 9-2) avec un répertoire très varié de coups, ce qui est malheureusement très rare de nos jours. Des esquives – frappe de première classe, tête et corps et de nombreux coups imprévisibles lui ont valu une victoire bien méritée.


 

Elite F 60 kg: Stefanie Hungerbühler, Jg. 88, RB Basel vs. Sandra Brügger, Jg. 81, BT Basel

Il n’est pas facile de combattre contre la meilleure boxeuse de Suisse. Sandra Brügger, avec son palmarès unique de combats en Suisse (77-17-2) reste un défi majeur pour toute nouvelle arrivante.  Stefanie Hungerbühler (6 combats, 5-1-0) a boxé pour son Club (Riverside Boxing Basel) de manière très remarquable. Sandra Brügger, après les titres obtenus en 2006, 2007, 2010, 2011 et 2013, a de nouveau remporté le titre avec le résultat de 3:0. Si elle avait participé à tous les Championnats depuis 2006 elle aurait gagné encore plus de titres.


 

Elite H 75 kg: Amir Orfia, Jg. 1994, CL Lausanne vs. Benjamin Claude, Jg. 1991, BC Versoix

Le boxeur du Club de Lausanne (56 combats, 35-20-1) est monté sur le ring avec la nette volonté d’obtenir le titre. Lors d’un combat de première classe il était confronté à un homme avec un grand potentiel et très accrocheur. Benjamin Claude de Versoix (15 combats 11-4-0) a été en mesure de vaincre les ambitions d’Orfia avec des contre-attaques dures et précises. Le lausannois, qui n’était plus en mesure de mettre en œuvre les exigences tactiques de son entraîneur Fouad Ben Saoud, a finalement perdu avec le score de 2 :1. Claude, le nouveau Champion suisse est un boxeur que vous devrez suivre. Conclusion : un combat agréable qui démontre les incertitudes des combats de boxe.


 

Elite F 64 kg: Barbara Wilhelmi, Jg. 1982, BT Basel vs. Anaïs Kistler, Jg. 1989, CL Lausanne

Pour la lutte pour le titre, la baloise (23 combats, 9-13-1) s’est trouvée confrontée à la Championne suisse 2012, 2013, 2014, 2015. Quoi qu’il en soit, l’agressive lausannoise (66 combats, 49-15-2) a bien montré qu’elle ne laisserait pas passer ce titre. Le verdict était donc clair : unanimité 3 :0.


 

Elite H 81 kg: Manol Marashi, Jg. 1991, BC Sissach vs. Uke Smajli, Jg. 1993, SR Zürich

Manol Marashi (6 combats, 4-2-0) s’est battu contre le meilleur boxeur de Suisse avec beaucoup de cœur. Nettement inférieur par la taille et de la portée, il a apporté beaucoup de résistance à son adversaire. Il a même réussi à compenser sa prévisible infériorité avec des manœuvres imprévisibles. En faveur d’Uke Smajli (109 combats, 88-19-2), comme d’habitude il n’a laissé voir aucune arrogance et, comme toujours, livré contre le jeune boxeur de Sissach un combat honorable et plaisant à regarder. Le titre est donc resté en mains de ce boxeur d’exception ; après les titres de 2012, 2013, 2014 et 2015 il remporte celui de 2016. La Suisse doit être fière de ce boxeur qui offre au public une boxe exceptionnelle.


 

Elite H 91 kg: Enis Amiti, Jg. 1991, BC Zürich vs. Benoït Huber, Jg. 1986, BC d’Octodure

Le retour de Benoit Hubert dans le ring a fait sensation. Ce boxeur de Martigny avec une forte personnalité (21 combats, 17-3-1) est la garantie pour des combats spectaculaires. Son retour a été un triomphe. Initialement, Enis Amiti (31 combats, 24-7-0) de Zürich, qui avait en demi-finale battu le tenant du titre par Stefan Rumpold par KO, semblait avoir les bonnes cartes, même contre Huber. Mais dans ce combat le valaisan a dominé du début à la fin avec des coups rapides et précis. La dureté et la précision des impacts ont finalement eu raison d’Amiti. Avec un crochet incroyable Huber a envoyé le zuriquois au tapis dans un superbe KO. Après ses titres en 2008 et 2010, Hubert a remporté sa troisième ceinture de Champion.


 

Elite H 91+ kg: Hansen Ewene, Jg. 90, BC W’thur vs. Mehdi Ben Hamira, Jg. 92, CL Lausanne

Deux boxeurs de la catégorie des poids lourds ont montré une boxe dont ils peuvent être fiers. Ewene de Winterthur (20 combats, 13-7-0) et Hamira de Lausanne (10 combats, 8-2-0), ont mené un combat avec de belles perspectives. Les deux boxeurs ont du talent, la puissance et combattent avec une légèreté remarquable pour des poids lourds. Hamira était convaincu de remporter le titre cette année. Cela s’est avéré avec le score des Juges de 3 :0 mais Ewene a vraiment impressionné avec sa fréquence et qualité de frappe. Les deux boxeurs ont de véritables atouts pour les super poids lourds. Ils vont aller de l’avant dans leur carrière. 

Le Président de SwissBoxing Andreas Anderegg, qui a rendu hommage aux nouveaux Champions sur le ring avec une petite cérémonie, a tenus des propos au sujet de l’éducation, la formation, les nouvelles compétences athlétiques et pratiques pour un développement positif de notre sport. Cependant la promotion de la boxe olympique est une tâche essentielle qui doit nous occuper davantage. Avec un concept de savoirs traditionnels ces objectifs seront clairement mis en pratique l’année prochaine. En dépit de lacunes mineures, ces Championnats suisses ont été de très bonne qualité. Fabian Guggenheim a honoré Sandra Brügger en lui offrant un bouquet de fleurs car elle a annoncé sa retraite des compétitions pour la fin de l’année. Félicitation.

Sandra Brügger et Fabian Guggenheim Organisateur: Domenico Savoye

Traduction: Franca Roncoroni

Portraits des Champions