Le grand défi de Patrick Kinigamazi

«Zurück

05.06.2017 10:03 Uhr



Bertrand Duboux, 05.06.2017

Plus que jamais, Patrick Kinigamazi est décidé à frapper un grand coup à l’occasion de sa tentative de conquérir la ceinture mondiale WBF des super-plume (58kg900) vendredi 9 juin au centre sportif de Sous-Moulin, à Thônex (Genève). Depuis trois mois, le champion de Suisse et champion d’Afrique se prépare en conséquence en multipliant les séances d’entraînement intensif et de sparring à la salle du Club pugilistique Carouge en compagnie de Giorgio Costantino. C’est donc un athlète parfaitement préparé physiquement et mentalement qui s’apprète à rencontrer en 12x3’ le frappeur argentin Juan José Farias fort de 18 succès dont 13 avant la limite.

Un combat qui promet quelques émotions fortes entre deux boxeurs expérimentés mais au style différent. D’un côté le professionnel genevois (34 ans) qui doit la plupart de ses 26 victoires à son exceptionnelle condition physique. Une machine à boxer qui avance constamment et parvient le plus souvent à asphyxier ses adversaires. Mais avec un déficit de puissance qui l’empêche de pouvoir écourter les affrontements. De l’autre, un dur au mal sud-américain (36 ans) qui reste d’ailleurs sur deux succès avant la limite en août et octobre 2016.

Pour Kinigamazi, il s’agit d’un défi lourd de conséquences. En cas de victoire, l’avenir pourrait s’ouvrir devant lui et le porter à voir plus loin et plus haut encore. Mais l’obstacle est de taille pour le professionnel du CPC qui sait toutefois se motiver pour les grandes échéances. A l’exception de son combat contre le Français Guillaume Frénois pour la ceinture de l’Union francophon, en novembre 2011. Ce soir-là, il avait eu droit à des circonstances atténuantes car très affecté par un deuil familial qui l’avait rendu méconnaissable sur le ring. Au contraire, une défaite contre le vétéran argentin pourrait bien fixer ses limites sur le plan international et dès lors précipiter sa fin de carrière.

Depuis cette soirée calamiteuse à l’Arena, et malgré un autre échec contre le Français Cornu à Martigny, Patrick n’a cessé de hisser sa carrière vers le haut. Une progression un peu laborieuse car tributaire d’un manque évident de combats (sept combats en quatre ans, soit depuis mai 2013). Mais son esprit guerrier, sa volonté de réussir sont des atouts importants qui peuvent compenser son déficit de punch et l’ont souvent porté à l’exploit ces dernières saisons.

Deux autres professionnels du CP Carouge sont à l’affiche de cette importante soirée en 6x3’ : le super-moyen Khalid Graidia (4 succès, 2 nuls, 7 défaites) face à l’Espagnol Fernando Heredia (1 succès, 1 défaite) ainsi que le revenant Cédric Kassongo (7 victoires, 2 nuls, 3 défaites) face au super-léger vénézuélien Nelson Suarez (7 succès, 2 nuls, 7 défaites), et cela une année après avoir perdu de façon controversée le championnat de Suisse des welters à Ascona face au Tessinois Ricardo Silva (ko 7ème). Plusieurs combats d’amateurs avec les licencés du CPC, sacrés récemment champions romands par équipes, sont également prévus.

La pesée des professionnels aura lieu la veille, jeudi 8 juin, au DS Store, 27/bis route des Acacias, 1227/Genève à partir de 18 heures.

Championnat WBF, vendredi 9 juin, centre sportif de Sous-Moulin, 30 route de Sous-Moulin, 1226/Thônex.   Ouverture des portes au public dès 18h30.