Pamela Treand de retour sur le ring après 1 an d’absence

«Zurück

31.10.2017 19:14 Uhr

Gregory Baud, 31.10.2017

Pamela Treand, remontera sur le ring le 4 novembre prochain après un arrêt forcé d’un an suite à une opération du genou. Un retour attendu et très important pour la boxeuse bulgare domiciliée à Genève. Elle nous en dit un peu plus sur son rapport avec le noble art. 

Pamela Treand (5c, 5v, 2ko) est d’origine bulgare et vit à Genève. Elle est maman de deux enfants et vit en couple avec son manager et entraîneur, Samir Hotic. Comme toujours lorsque l’on rencontre une boxeuse comme elle, belle et intelligente, on se demande d’où lui vient ce goût pour un sport si dur, sinon le plus dur. 

Nous la retrouvons à la salle pour lui poser 3 questions : 

1° D’où vous vient cet attrait pour la boxe ?

Ça a été l’amour au premier regard, un vrai coup de foudre. Dès mon premier essai, j’ai su que j’avais enfin trouver un moyen de canaliser et d’équilibrer mon énergie. C’est, je crois, la première fois que j’ai ressenti une sorte de paix intérieure. 

2° Qu’est-ce que vous aimez le moins dans la boxe ?

Ce que je n’aime pas c’est que, souvent, les gens vous collent une étiquette, vous jugent, vous posent des limites. Or on évolue beaucoup dans ce sport. Au début, cela va assez vite et l’on atteint un certain niveau, mais pour progresser encore, il faut lutter tous les jours, ne pas s’avouer vaincu et, petit à petit, à coup de sacrifice énorme on parvient à passer des paliers. Encore faut-il que l’on vous laisse y arriver. Au-delà du physique, c’est un sport très dur psychologiquement. 

3° Quel est votre objectif ultime ?

Quand je commence quelque chose, je le fais à 100%. J’irai aussi loin que mes qualités, ma persévérance et mon travail me permettront d’aller. Je n’ai pas de limite fixe… toujours plus loin.