Superbe championnat européen EBU-EE des mi-lourds à Genève

«Zurück

05.11.2017 13:20 Uhr

Yoann Kongolo, sensationnel, fait plier Zecirevic
 

Bertrand Duboux, 05.11.2017

Quel match ! Le plus beau combat de boxe disputé en Suisse depuis le championnat d’Europe des super-welters Scacchia-Skouma en 1985 ! Un match d’une rare intensité et d’un remarquable niveau technique que le Lausannois Yoann Kongolo, sensationnel, a fini par gagner aux points face au coriace Bosniaque Enes Zecirevic (17 succès, 2 défaites). Jusqu’au bout des 12 rounds, l’affrontement a tenu ses promesses, mais au final la large victoire de Kongolo (117-111, 119-110, 116-113) témoigne parfaitement de sa domination.

Concentration avant le grand combat (boxemag.com)

Un combat qui nous réconcilie avec la boxe de haut niveau. La Suisse sportive en avait bien besoin et désormais elle a trouvé en Yoann Kongolo, l’espoir dont tous les passionnés romands rêvent depuis plusieurs décennies, même si le nouveau détenteur de la ceinture EBU-EE des mi-lourds (pays hors de l’Union européenne) est âgé de 30 ans. Transfuge du kick boxing, il ne pratique la boxe anglaise que depuis novembre 2014 (sans aucun combat amateur), mais depuis qu’il travaille avec Jérémie Canabate, l’entraîneur du club, et son coach russe Roman Anuchin, il a fait de tels progrès qu’il est désormais en droit d’afficher de légitimes ambitions au haut niveau international. Il est désormais invaincu en 10 combats professionnels, dont 8 disputés à l’étranger (USA, Russie, Angleterre, pays baltes) et déjà détenteur depuis août dernier, à Vilnius, de la ceinture WBC internationale argent de la catégorie.

Soutenu par de nombreux supporters, dans une ambiance chaude, Kongolo a fait parler sa puissance de frappe mais il a aussi dévoilé une boxe très élaborée, avec esquives, pas de côté et des séries magnifiques en crochets et uppercuts. Mais aussi, malgré un déficit d’allonge de près de 10 centimètres, un travail payant en petits jabs du gauche puis directs du droit, des gestes de manuel qui appartiennent à la tradition.



Dès la première reprise, on a senti que le Lausannois, bien inspiré, mettait de la réflexion dans son approche de Zecirevic, lui aussi un redoutable frappeur. Par ses combinaisons et ses assauts en trois-quatre coups, Kongolo prenait déjà l’ascendant mais au 3ème round, la réaction du professionnel de Boxniaque Promotion était vive et le combat devenait furieux. Zecirevic mettait des crochets lourds aux flancs, enchaînait des attaques en plusieurs coups et confirmait qu’il était bien dans le match.

Il n’en fallait pas plus pour faire réagir Kongolo qui infligeait au 4ème round un traitement de choc à son adversaire, secoué par un dur crochet du droit au visage. La pression du Lausannois était terrible et une magnifique droite faisait vaciller Zecirevic qui était au bord du ko sur une ultime attaque en droites et crochets. Dès lors Kongolo n’allait plus lâcher la maîtrise du match, avançant constamment, distribuant gauches, droites, uppercuts et crochets, recherchant le coup décisif face à un rival incroyablement résistant.

Zecirevic, malgré des signes de fatigue, restait dangereux mais petit à petit il subissait la force de frappe de Kongolo et était débordé. Il se révélait alors d’une solidité incroyable, parvenant à encaisser sans trop de mal les lourdes frappes du Lausannois. Coriace et redoutable à la fois, il lui donnait une très bonne réplique au 8ème round. Kongolo touchait le plus souvent, sous tous les angles et en désaxant, mais l’opposition du Bosniaque offrait aux quelque 700 spectateurs de l’hôtel Ramada-Encore, à Genève, un spectacle magnifique.

Une nouvelle fois Enes Zecirevic, acculé, était en grande difficulté à la 10ème reprise. Et puis encore au 11ème round après avoir touché deux fois Kongolo sur des gauches. La réaction du Lausannois était immédiate. Sur une série très appuyée, Zecirevic était sur le point de tomber mais il parvenait une fois encore à se tirer d’affaire in-extremis. Il mettait alors ses dernières forces dans la bataille durant les trois dernières minutes. En vain. Et Yoann Kongolo enlevait de haute lutte cet affrontement musclé et explosif. Un combat d’un niveau jamais plus vu en Suisse depuis plus de trente ans !

Winner ... and still undefeated ... Yoann Kongolo (10/0/0)

Interview de Yoann Kongolo

Notre stratégie était parfaite. J’ai eu affaire à un grand encaisseur. Plusieurs fois quand je l’ai touché, j’ai vu que j’aurais pu en finir avant la limite. Mais c’était mon premier 12 rounds et je me suis un peu retenu car j’ai voulu tester mes capacités sur la distance. Je n’ai jamais été réellement en difficulté. Cette nouvelle ceinture est quelque chose de symbolique pour moi. Je l’ai obtenue dans la ville où je suis né. Elle est ma fierté. Maintenant je reçois beaucoup de propositions pour boxer à l’étranger. J’ai envie de continuer à monter et d’affronter les meilleurs. J’ai envie de rentrer dans l’histoire de la boxe suisse.

Résultats