Championnat du monde IBO pour Kinigamazi

«Zurück

02.09.2020 18:07 Uhr
Bertrand Duboux

Malgré quinze années d’intense activité, Patrick Kinigamazi n’est toujours pas résigné à tourner le dos au ring. A 37 ans, la perle noire du Club Pugilistique Carouge, champion WBF des super-légers depuis 2017, est même face à un nouveau défi autrement plus important et prestigieux: le professionnel genevois d’origine rwandaise vient en effet de signer un contrat pour disputer le 7 novembre à Rome le championnat du monde IBO, dont le titre est actuellement vacant, face à l’espoir italien Michael Magnesi, invaincu en 17 combats, dont 9 avant la limite. Un affrontement considéré comme l’un des événements les plus importants de ces dernières années pour la boxe italienne, jadis représentée par des champions de grande classe sur le plan international.

La fédération IBO (International Boxing Organisation) est l’une des principales fédérations professionnelles mondiales, créée en 1993 après la WBA (1921), le WBC (1963), l’IBF (1983), la WBO (1988) et l’IBC (1990).

Entraîné depuis ses débuts par Giorgio Costantino, Kinigamazi est devenu champion de Suisse des légers en 2007, puis champion d’Afrique en 2016. Il s’est positionné dans la hiérarchie mondiale en juin 2017, en s’emparant à Thônex du titre WBF face à l’Argentin Farias. A cinq reprises il a défendu victorieusement cette ceinture, face au Hongrois Lakatos, au Nicaraguayen Blanco, à l’Ecossais McCorry, au Tchèque Parlagi et au Sud-Africain Mahlangu. Ce nouveu défi est un tremplin inespéré pour lui permettre éventuellement de rencontrer ensuite l’un des champions du monde actuels (les Mexicains Berchelt/WBC et Santa Cruz/WBA), les Américains Diaz/IBF et Herring/WBO), et terminer sa carrière en beauté. Comme il en a toujours rêvé.

Pour ce faire, il devra toutefois battre le talentueux Magnesi dans son fief romain. Un pari toujours délicat et difficile pour un boxeur étranger. D’un côté, l’expérience de Kinigamazi (32 succès, 2 défaites) et sa formidable condition physique, de l’autre la jeunesse, la vitesse et la force de frappe du champion d’Italie (25 ans), déjà détenteur de plusieurs ceintures internationales et qui va drainer tout un pays derrière lui. Un combat très prometteur et très attendu, qui va opposer deux adversaires proches par le style, et dont le vainqueur pourrait revendiquer une autre opportunité.

Sponsoren

Partner