La finale des championnats suisses de boxe à Genève

«Zurück

24.11.2021 10:32 Uhr
Gregor Stadelmann (Traduction: Franca Roncoroni)


Le Boxing Club Genevois a accueilli cette année les championnats suisses de boxe. L'équipe de Samir Hotic est intervenue au pied levé car d'autres clubs s'étaient retirés. Mais cela ne s’est pas remarqué lors de l'événement. Au contraire, un cadre digne a été fourni.

Poids plumes 57 KG Angelo Rafael Peña vs. Ali Mohsseni 

Dans son huitième combat, Ali Mohsseni a affronté un homme qui fera sensation chez les professionnels à l'avenir. Angelo Peña apporte technique, vitesse et puissance sur le ring. Le combat a été terminé au troisième tour par RSC. Il n'y a aucune honte à ce qu'Ali Mohsseni perde face à un tel homme. Le vainqueur bernois débutera bientôt sa carrière professionnelle le lendemain de Noël à Berne. Malheureusement, en raison du faible nombre de participants dans cette catégorie de poids, aucun titre de championnat suisse n'a pu être décerné.

Poids légers 60 KG Anday Nahom vs. Eris Abazi

Le jeune Anday Nahom est une promesse d'avenir. Eris Abazi lui a également montré ce qui est possible avec la bonne stratégie et une excellente condition physique. Idéalement ajusté par ses entraîneurs, il a fait preuve d'un combat de haut niveau et a pu être sacré champion de Suisse avec une décision 4:1.

Poids légers 60 KG femmes Ana Milisic vs. Sandra Brügger 

C'est une performance combative offerte par Ana Milisic. Encore et encore, elle a réussi à contre-attaquer, mais cela n'a pas suffi contre l'expérimentée Sandra Brügger. La boxeuse bâloise a mené le combat et créé une pression constante. Après trois manches passionnantes, Sandra Brügger a remporté un autre titre de championne suisse pour sa collection.

Poids welters légers 63.5 KG femmes Mihaela Lakic vs. Anna Jenni 

Mihaela Lakic a attendu la boxeuse de Bâle et a tenté d'intercepter le plus petite boxeuse en attaquant. Mais Anna Jenni a toujours réussi à combler la distance avec des attaques rapides et sa supériorité physique a payé plus à chaque tour. De plus, elle a décroché de bons coups au corps encore et encore, ce qui a visiblement coûté de l'endurance à son adversaire. Finalement, les juges ont décidé à l'unanimité avec 5 : 0 voix pour la boxeuse du coin bleu : Anna Jenni. 

Poids welters légers 63.5 KG Christopher Mouafo vs. Marco Da Silva 

Marco Da Silva a montré un cœur de combattant. Même si Christopher Mouafo a démarré comme les pompiers et l'a littéralement renversé, il a tenté de se retenir. Avec cela, il a fait preuve d'esprit combatif, mais cela a joué dans les cartes pour le biennois. Encore et encore, il a réussi à porter des coups qu'il a frappés de manière variable au corps et à la tête. Thomas Walser a donc dû compter trois fois le tessinois au premier tour et le sortir du combat. Christopher Mouafo de Bienne a été nommé champion de Suisse au premier tour par le RSC.

Poids welters 66 KG femmes Barbera Wilhelmi vs. Yidan Fischer 

Yidan Fischer, 20 ans, a créé la surprise lors de son cinquième combat. Contre l'expérimentée Barbara Wilhelmi, elle a montré un bon contre-boxe et un jeu de jambes rapide. Les uppercuts de la gauchère étaient particulièrement impressionnants. Barbara Wilhelmi a montré une performance combative, mais elle n'a pas suffisamment adapté ses actions au style de son adversaire. Si elle avait fait cela et appliqué la pression dès le départ, elle aussi aurait pu gagner. Mais la boxeuse de Zurich a clairement remporté le combat avec un vote du juge 5-0. Malheureusement, aucun titre n'a été décerné dans ce combat en raison du trop petit nombre de participants.

Poids welters 67 KG Fernandez Mesa vs. Jason Kuogo 

Le Sud-Africain Kylian Fernandez Mesa s'est vendu très cher lors de son neuvième combat contre le jeune talent Jason Kuogo. Avec de bons mouvements d'évitement et sa manière combative, il a continué à recevoir des coups. Mais Jason Kuogo a clairement remporté deux des trois manches et a remporté son deuxième titre de champion masculin. C’est avec de tels combats que Jason Kuogo à la possibilité de combler l'écart avec le sommet international.

Poids moyens légers 70 KG femmes Amalie Ferreira Goncalves vs. Manon Andreatta 

La Lausannoise Manon Andreatta a dominé le premier tour. Mais au second tour, Amalie Ferreira Gonçalves a reçu un coup de semonce de ses encadrants. Elle a donc boxé et a tout essayé pour renverser la vapeur. Mais lors de son premier combat, elle a eu beaucoup de mal avec la grande gauchère, qui avait une bonne préparation. Après trois tours, Manon Andreatta a été déclarée vainqueur. Comme seules deux boxeuses ont participé à cette catégorie, aucun titre n'a été décerné.

Poids moyens légers 71 KG Alex Eddi Sträuli vs. Ilyas Samuel Ivgen 

Les poids moyens légers Alex Sträuli et Ilyas Ivgen ont montré un grand combat. Les deux boxeurs avaient une bonne technique et l'endurance nécessaire. Chaque tour était serré, mais si Ilyas Ivgen s'échappait après les actions, il était capable de décrocher un nombre incalculable de coups sûrs. Au troisième tour, Alex Sträuli a forcé un échange de coups ouvert. Après un avertissement, il a essayé de transformer le combat pour de bon avec le pied de biche, mais n'a pas réussi. Finalement, Ilyas Samuel Ivgen de Baden a remporté son premier titre suisse masculin avec 5-0 des voix.


Poids moyens 75 KG Marco David Salvisberg vs. Antoine Fèvre 

Marco David Salvisberg de Berne avait battu l'expérimenté Herry Saliku-Biembe de Lausanne en demi-finale. Plus on attendait avec impatience le combat final. Le combat a été serré : alors qu'Antoine Fèvre a frappé plus précisément au début, Marco David Salvisberg a su convaincre par son incroyable endurance. Le troisième tour a été une bataille d'attrition avec beaucoup de coups sûrs des deux côtés. Finalement, les juges ont unanimement tranché en faveur du boxeur du coin bleu : Antoine Fèvre.

Poids lourds légers 80 KG Enguene Heizmann vs. Angel Roque 

Angel "Floyd" Roque a joué son expérience. Il a boxé Enguene Heizmann de Lausanne avec beaucoup de jeu de jambes, de feintes et de coups individuels. Ce n'est qu'au troisième tour, quand Angel Roque a décidé de mettre la pression, que des buts ont atterri des deux côtés. Après trois tours, les juges ont décidé 5-0 pour Angel Roque, qui a remporté son troisième titre de champion.

Poids Cruisers 86 KG Mark Tinaj vs. Uke Smajli 

Le gaucher Mark Tinaj a rendu la vie difficile à Ukë "The Wolf" Smajli au début. Plusieurs fois, il s'en est sorti avec sa main de garde. De plus, il s'accrochait souvent au zuriquois lorsqu'il cherchait un échange de coups. Mais Ukë Smajli a ajusté sa tactique d'attaque et les Bernois ont dû être comptés au deuxième tour. Ukë Smajli a emboîté le pas et le coin bernois a, à juste titre, abandonné le combat. Après une suspension pour cause antidopage en 2019 et l'annulation des championnats suisses en 2020, Ukë Smajli a pu à nouveau porter la ceinture du champion suisse.

Poids lourds 92 KG Jordan Biloa vs. Jonas Kaspar Marti 

Jonas Marti n'avait pas d'adversaire en finale. Le vainqueur de la demi-finale Jordan Biloa n'avait pas reçu d'autorisation de boxer pour le combat final et Jonas Marti a donc remporté le combat grâce à WO (Walk Over).

Poids super lourds 92+ KG Ardian Suli vs. Fabio Buffolino 

Le Bernois Fabio Buffolino a rapidement comblé la distance avec son adversaire et a réussi à accumuler des points avec succès. De plus, les beaux mouvements de Fabio Buffolino lui ont donné l'opportunité de coups sûrs encore et encore. Mais dès le deuxième tour, le tessinois a augmenté sa pression et le bernois a été compté. Le troisième tour a dû amener la décision dans un combat rapproché. Malheureusement, l'endurance a laissé le bernois dans l'embarras. Ardian Suli met la pression et Fabio Buffolino est à nouveau compté. Finalement, les juges ont décidé 5-0 pour le nouveau champion suisse des super-lourds : Ardian Suli.

C'était une finale réussie d'un championnat suisse. Andreas Anderegg, le président de SwissBoxing, a qualifié les combats finaux de combatifs. Après une longue pause sportive causée par Corona, cela peut donner des raisons d'espérer.

Portraits des Champions Suisses 2021

 

Sponsoren

Partner